« Il faut que la CEDEAO raisonne ceux qui font le coup de force », indique Brigitte Adjamagbo-Johnson

623

Copyright: Image alome.com

Les responsables de la Coalition des 14 partis de l’opposition dont la Coordinatrice du regroupement ont entretenu les manifestants de Lomé ce samedi 1er décembre à l’issue de la marche de protestation. Ce fut devant une foule de plus de 500.000 personnes, selon les chiffres de la C14.

Comme ce fut le cas jeudi dernier lors du 1er jour de manifestation, la Coalition des 14 a encore une fois interpellé la CEDEAO en l’invitant à prendre des dispositions fermes en vue de l’arrêt du processus électoral en cours. En effet, malgré le boycott de la Coalition des 14, la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) poursuit le calendrier établi pour l’organisation des élections législatives le 20 décembre prochain. D’ailleurs, dans quelques heures, le coup d’envoi de la campagne électorale sera donné. Ce rendez-vous électoral, tiendra-t-il effectivement sans la C14 ?

Pour ce regroupement de partis contestataires, seul l’arrêt du « coup de force » permettra d’éviter la violence dans le pays. « Nous avons la certitude que la CEDEAO ne veut pas que le Togo connaisse un lendemain difficile. Nous aussi nous ne le voulons pas. Il faut donc que la CEDEAO raisonne ceux qui font le coup de force », a affirmé Brigitte Adjamagbo-Johnson.

Réagissez  sur : http://www.africatopforum.fr

TogoTopInfos.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here