Homme tué lors du couvre-feu: Adakpamé en ébullition [Vidéo]

« Maudits soient ces militaires » ! C’est par ses cris de détresse et de colère que les populations d’Adakpamé ont manifesté leur rage ce jeudi après la mort d’un jeune homme de cette banlieue de Lomé à l’heure du couvre-feu.


Ces populations ont pris d’assaut les rues de d’Adakpamé avec le cercueil du jeune homme qu’ils conduisaient à sa dernière demeure.

D’après les premières informations l’homme aurait été tué alors qu’il était sorti à l’heure du couvre-feu pour se soulager dans les toilettes publiques.

Homme tué par des militaires à Adakpamé: effroyable témoignage !

Difficile à l’heure actuelle de dire ce qui s’est réellement passé. Mais les riverains sont persuadés que la victime aurait été tuée par les agents de la force anti-covid mis en place pour assurer le respect du couvre-feu. Agé d’une quarantaine d’année, le défunt laisse derrière lui une femme et une petite fille de 10 ans.

Les responsables de la  force anti-covid ne se sont pas encore prononcés officiellement sur ces accusations. Il convient de rappeler néanmoins que plusieurs cas de bavures ont été recensés depuis le début du couvre-feu. C’est la deuxième fois que ces bavures auraient conduit à la mort d’un citoyen.

A LIRE AUSSI: Echo du SCRIC: les conditions de garde à vue d’Agbéyomé

Pour le premier cas, le ministre de la Sécurité, Yark Damehame avait laissé entendre que la victime était décédée à la suite d’une crise  d’épilepsie après avoir été arrêté à l’heure du couvre-feu.

David TOUMI

Image en guise d’illustration

Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.