Hausse des prix du carburant : Les FDR dénoncent une « paupérisation institutionnalisée » par le régime de Faure Gnassingbé

La hausse des prix des produits pétroliers et la manifestation qui s’en est suivie hier, réprimée sauvagement par la soldatesque du régime, continuent d’indigner les acteurs politiques de l’opposition. Aux FDR, on parle du cynisme d’un « régime cinquantenaire qui méprise au jour le jour et sans vergogne la dignité humaine ». Lecture !

Communiqué des Forces Démocratiques pour la République (FDR) relatif à la hausse du prix des produits pétroliers et aux mouvements sociaux subséquents

Ce mardi 28 février 2017, des mouvements de mécontentement populaire, en réaction contre l’augmentation abusive et unilatérale des prix des produits pétroliers par le gouvernement togolais, ont pris d’assaut plusieurs artères de la ville de Lomé pour exprimer leur ras-le-bol d’un régime cinquantenaire qui méprise au jour le jour et sans vergogne la dignité humaine.

En effet, les Forces Démocratiques pour la République (FDR) trouvent inopportune la décision du gouvernement togolais de porter à la hausse les prix des produits pétroliers déjà augmentés une première fois au cours de cette même année 2017 en janvier dernier, sans se soucier des conditions de vie suffisamment déplorables et pitoyables des populations togolaises.

Les FDR estiment qu’une telle décision impopulaire est une preuve de plus que le gouvernement togolais choisit délibérément d’acculer le peuple en le réduisant à une paupérisation institutionnalisée.

Les FDR saluent le courage du peuple déterminé à se faire respecter et condamnent par ailleurs avec la plus grande fermeté la répression sanglante des manifestations par les forces de sécurité avec comme corollaires des pertes en vies humaines et de nombreux blessés.

Les FDR tiennent à exprimer leur soutien aux manifestants dont les revendications sont à plus d’un titre justes et légitimes, et s’inclinent devant l’illustre mémoire des concitoyens tombés sous les balles meurtrières de la dictature du régime de M. Faure Gnassingbé.

Les FDR exigent qu’une enquête indépendante soit ouverte immédiatement afin de faire toute la lumière sur les circonstances dans lesquelles ces crimes crapuleux ont été perpétrés.

Les FDR rappellent au gouvernement que la sauvegarde durable de la paix sociale est nécessairement liée aux engagements pris dans le cadre du dialogue social, et l’invitent à cet effet à reconsidérer sans délai cette décision injustifiable d’augmentation des prix des produits pétroliers.

Les FDR réitèrent enfin que la stabilité et la paix passent par des réformes qui rendent transparents la gestion des ressources publiques et le règlement des problèmes sociaux.

Avec les FDR, recréons l’Espoir!

Fait à Lomé, le 28 février 2017.
Pour le Bureau National
Le Président National,

Me Paul Dodji APEVON

www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.