Guinée: La disparition prolongée du président Alpha Condé inquiète Conakry

La disparition prolongée du président guinéen Alpha Condé, absent de la scène depuis le 18 octobre 2020, jour du premier tour des élections présidentielles, et réélu pour un troisième mandat avec 59,5 % selon la CENI, alimente toutes les rumeurs.

Lire aussi:Guinée: Alpha Condé évacué en Turquie pour des soins?

Après l’annonce des résultats controversés par la Commission électorale nationale indépendante (CENI), c’est le premier ministre Kassory Fofana qui est monté au créneau pour s’adresser aux Guinéens alors que d’insistantes rumeurs parlent d’une évacuation d’Alpha Condé en Turquie ou en Russie. Un black-out total entoure le palais présidentiel alors que la banlieue de Conakry est investie par des éléments conjoints de l’armée, de la gendarmerie et de la police. La tension est toujours palpable.

La démarche de la présidence guinéenne qui s’est fendue d’une publication sur Twitter visant à mettre un terme aux informations circulant sur son éventuelle évacuation n’ont pas suffi à lever les interrogations. En effet, dans un message diffusé mardi soir, le compte Twitter du président Condé indique qu’il était « en forme et qu’il n’est pas hospitalisé hors du pays comme le faisaient croire certaines informations ». « Contrairement à ce qu’affirment des rumeurs montées de toute pièce par certains, qui voudraient me voir gravement malade et évacué en Turquie, je me porte bien. Prêt à relever les défis auxquels la Guinée fait face dans sa route vers le développement », pouvait-on lire sur le compte Twitter du président.

Lire aussi:Retour sur le jeu trouble joué par Alpha Condé dans la crise togolaise

Certains médias guinéens annoncent qu’il fera une sortie imminente et pourrait même s’offrir un bain de foule, sans pour autant indiquer la date de cette éventuelle apparition. Si cela se confirme, ça mettrait un terme à cette absence et ce silence prolongés d’Alpha Condé qui dure depuis le 18 octobre, jour de la tenue du premier tour du scrutin présidentiel, et date de sa dernière apparition, et mettra un terme aux supputations.

Pendant ce temps, son principal challenger fait face à une « séquestration » ou une « assignation à résidence » qui ne dit pas son nom. Cellou Dalein Diallo qui a revendiqué sa victoire au lendemain du scrutin avec 53 % des voix se dit plus que jamais déterminé à défendre sa victoire jusqu’au bout.

L’union européenne, à travers une déclaration du Haut Représentant et Vice-Président de la Commission, Josep Borrell, dit prendre note des résultats provisoires de l’élection présidentielle du 18 octobre 2020, proclamés par la CENI. « L’Union européenne prend note de l’annonce des résultats provisoires par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) de Guinée », nuance-t-elle.

Lire aussi:Alpha Condé tout proche d’être réélu, les villes de Guinée sous émeutes et manifestations

Pour sa part, la France a annoncé ce mercredi qu’elle ” a pris note de l’annonce des résultats provisoires (…)”. “La France, qui avait déjà exprimé sa préoccupation sur le caractère non consensuel du fichier électoral, partage les interrogations exprimées par l’Union européenne sur la crédibilité des résultats qui devront être levées de façon transparente, dans le cadre d’un dialogue inclusif et du processus prévu par la loi”, a indiqué Jean Yves Le Diran, le ministre français des Affaires étrangères.

Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.