Guinée équatoriale: après le putsch déjoué, la chasse à l’homme ouverte

23

De nombreuses interpellations sont enregistrées depuis hier dans les villes guinéennes, le présumé cerveau du coup d’État a été arrêté à Douala au Cameroun.

Plusieurs personnes sont interpellées depuis hier après la fusillade d’Ebebyin. La plupart de ces personnes sont majoritairement de nationalité tchadienne et commerçants pour la plus part. On parle ainsi d’une soixantaine de commerçants interpellés et mis en en détention à Malabo, Mongomo, Bata et Ebebyin.

Le ministre tchadien des affaires étrangères, Mahamat Zen Chérif, a été dépêché aujourd’hui en Guinée Équatoriale où il a rencontré le président Théodoro Obiang Nguema Mbasogo. Les deux hommes ont eu un long tête à tête. Après cette entrevue, une partie des tchadiens détenus a été libéré.

On a également appris de source sécuritaire camerounaise que le présumé cerveau du coup d’État présenté comme un général de corps d’armée et ex-membre de la sécurité présidentielle tchadienne a été arrêté à Douala le 5 janvier. L’homme s’appellerait Mahamat Kodo Bani. Le gouvernement Tchadien qui a immédiatement réagi a indiqué que cet homme n’est ni général de corps d’armée et n’a jamais été membre de la sécurité présidentielle tchadienne.

L’ambassadeur de Guinée équatoriale au Tchad qui se trouvait à Ebebyin a été aussi arrêté. Soulignons que les personnes interpellées ne sont pas que des Tchadiens. dans le groupe il y a également des Soudanais et des Centrafricains. Avec les événement d’hier, l’heure en Guinée équatoriale est à la vigilance de ce fait, les forces de défense et de sécurité sont en état d’alerte.

La dernière tentative de coup d’État en Guinée équatoriale remonte en 2007. Elle était commandité par Séverin Moto et menée sur le terrain par le britannique Simon Mann.

Source : www.cameroonweb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here