Guinée-Bissau: l’UA inquiète de la fin du mandat de l’ECOMIB

Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine a exprimé sa préoccupation quant à la à la fin du mandat de la force d’interposition de la Communauté Economique des États de l’Afrique de l’Ouest) en Guinée-Bissau (ECOMIB) et a appelé à un soutien la communauté internationale.

Dans un communiqué dont APA a obtenu une copie, cette instance de l’UA « note avec inquiétude la fin du mandat de l’ECOMIB le 30 septembre (prochain) et l’intention des pays de la CEDEAO à retirer leurs troupes, ce qui pourrait nuire à la sécurité dans le pays ». Partant de cette inquiétude, l’Union africaine appelle la communauté internationale à continuer à soutenir financièrement la présence de l’ECOMIB jusqu’à ce que les forces de défense et de sécurité bissau-guinéennes soient en mesure de s’acquitter de toutes leurs responsabilités en matière de sécurité.

La force de l’ECOMIB a été autorisée le 26 avril 2012 par la CEDEAO à la suite du coup d’État survenu le 12 avril 2012. Composée d’environ 500 effectifs provenant de Côte d’Ivoire, du Nigéria, du Sénégal et du Togo, elle a pour principales tâches d’aider à la sécurisation du processus de transition politique et de contribuer au processus de RSS. L’effectif autorisé de l’ECOMIB est actuellement de 677 policiers, militaires et personnel d’appui logistique.

Source : www.cameroonweb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.