Guinée équatoriale: des opposants du parti Citoyens pour l’innovation arrêtés

Agapito Mba-Mokuy, le ministre des Affaires étrangères, le martèle : « en Guinée, il n’y a pas de prisonniers politiques, ce n’est plus d’actualité. Si des opposants sont en prison, c’est pour d’autres raisons. »

La version du patron du parti d’opposition Citoyens pour l’innovation est tout autre. « Plusieurs dizaines de nos militants sont arrêtés, affirme Gabriel Nse Obiang Obono. Et de nombreux autres se sont réfugiés à l’intérieur de notre siège à Bata, sur le continent. »

Un responsable du mouvement d’opposition CPDS confirme bien des interpellations d’activistes de Citoyens pour l’innovation. « Mais l’information circule très mal en Guinée équatoriale. Nous ne savons pas où ils sont exactement détenus. Ici, vous savez, il y a les prisons officielles et les autres… » Pour le leader de Citoyens pour l’innovation, « ces militants sont persécutés ».

Un observateur de la vie politique équato-guinéenne n’est pas étonné. « Gabriel Nse Obiang Obono, ancien lieutenant-colonel de l’armée, exilé 13 années en Espagne, est un trublion, beaucoup trop, car il a fatigué une partie de l’opinion qui lui était favorable. Actuellement, il fait des coups pour redorer son image d’opposant. »

Avec un seul député à l’Assemblée nationale sur 100 – les 99 autres sont PDGE, le parti d’Obiang Nguéma – le parti Citoyens pour l’innovation tente, tant bien que mal dit-on, d’exister.

Source : www.cameroonweb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.