Grève des greffiers : Le bureau du Me Moïse Akébim saccagé

235

Les greffiers et administrateurs de greffes doivent-ils craindre désormais pour leur vie ? En tout cas, la question vaut son pesant d’or. Puisque jeudi, le bureau du Secrétaire Général du Syndicat National des Greffiers du Togo (SNGT) a été cambriolé par des individus non encore identifiés.

Portes défoncées, ordinateurs allumés et fouillés et bureau passés au peigne fin. C’est le constat fait par Me Moïse Akébim, Sg du SNGT à son arrivée au service hier matin aux environs de 6h 23 minutes.

« Ce matin, jeudi 1er Juin 2017, à son arrivée au service vers 6h 23 min aux fins de préparer les dossiers de l’audience du jour, la porte du bureau du Secrétaire Général du Syndicat National des Greffiers du Togo et celle d’un juge tout à côté ont été défoncées. Les bureaux ont été passés au peigne fin, ordinateurs allumés et fouillés sans que l’on ne sache ce que les effractaires cherchaient. Nous espérons que les enquêtes permettront de faire totale lumière, sur cette affaire », ont formulé les secrétaires généraux des syndicats de greffiers dans un communiqué rendu public hier.

La situation devient inquiétante. Pour éviter d’éventuels désagréments, la coordination du mouvement des greffiers et administrateurs de greffe demande à tous les greffiers et administrateurs de greffe d’être vigilants et aussi d’être des sentinelles des instances dirigeantes du SNGT et de l’AGT.

Notons que les 7, 8 et 9 juin prochains, ces greffiers seront encore en grève pour la troisièmes fois.

www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here