Gilbert Bawara : « Une opposition divisée face au candidat Faure Gnassingbé, est une opposition battue au premier tour »

Le processus électoral se déroule dans le strict respect du cadre légal », a rassuré dimanche 26 janvier 2020, le Ministre de la Fonction Publique, du Travail, de la Réforme Administrative et de la Protection Sociale, Gilbert Bawara. Invité sur la télévision New World TV, le ministre Bawara a rassuré les Togolais sur la volonté du gouvernement d’organiser l’élection présidentielle du 22 février prochain de manière « inclusive », « transparente », « équitable » et « acceptée par tous ».

« Nous sommes le seul pays dans la sous-région en dehors de la Côte d’Ivoire, à faire en sorte que les ressources publiques financent la campagne des acteurs politique. La prise en charge des délégués des candidats dans les bureaux de vote. Nous sommes le seul pays sur le continent africain à avoir instauré ce mécanisme. Comment quelqu’un peut-il donner les moyens à son opposition pour être présent dans les bureaux de vote et le surveiller si ce n’est pas pour démontrer sa singularité en termes d’ouverture. C’est un acte d’ouverture de permettre aux autres compétiteurs d’être dans les bureaux de vote et d’être témoins de la manière dont les opérations se déroulent », a indiqué le ministre.

Selon lui, l’ensemble du processus électoral, non seulement se déroule en toute régularité et conformité avec les lois et les règlements qui existent, mais en plus, des dispositions particulières qui visent à renforcer et consolider le caractère fiable, crédible et incontestable du processus électoral, sont prises. Sur la proclamation des résultats, le porte-parole du gouvernement rassure également.

« Ce que la loi prévoit doit être respecté. Je suis sûr que la CENI prendra les dispositions pour que toutes les dispositions légales et réglementaires soient respectées. La majorité et l’opposition seront représentées dans les bureaux de vote et les membres ont le droit, après avoir signé le procès-verbal des résultats, d’avoir chacun une copie. L’acheminement ou la transmission du procès-verbal c’est ne pas un seul individu qui le fait. Alors nous estimons que toutes les conditions sont garanties pour assurer la fiabilité et la traçabilité des procès-verbaux des résultats », a-t-il précisé.

Le ministre Bawara s’est également prononcé sur le bilan des trois mandants déjà effectués par le Président Faure Gnassingbé. Il a reconnu que des défis restent à relever.

« Nous sommes les premiers à en être conscients, le Président de la République est le premier à l’admettre. Mais en revanche en termes de réalisations, nous pouvons regarder tout ce qui a été fait. On ne peut pas singulariser juste le mandat 2015-2020 du Chef de l’État. Le premier mandat a permis d’apaiser et de lancer le processus de réconciliation nationale, le mandant 2010-2015 a permis de lancer des chantiers des grands travaux. Le mandat 2015-2020 a permis de consolider la dynamique économique sociale en mettant un accent particulièrement sur le social », a-t-il expliqué.

Pour lui, en termes de bilan, tout est réuni pour améliorer de manière substantielle et significative, les conditions de vie des Togolaises en maintenant la dynamique non pas en recommençant tout, mais en consolidant toutes les réalisations et projeter le pays vers son développement. Il n’y a aucune probabilité que le candidat Faure Gnassingbé perde l’élection du 22 février prochain.

« C’est impossible parce qu’en face de nous, nous avons des candidats respectables et que nous respectons, mais cela étant, est-ce qu’ils ont des qualités et les capacités d’homme d’État ? La réponse est non », a-t-il lancé. « Les Togolais jugeront. Ils connaissent le parcours de chaque candidat. Vous avez en face de la division (opposition), un président qui incarne la synthèse, l’union, la concorde. Il y a un constat unanime dans la société togolaise, c’est qu’une opposition divisée face au candidat Faure Gnassingbé est une opposition battue au premier tour. C’est un constat. La solution la plus simple c’est de se rallier au candidat de la cohésion et de l’unité. Je crois que les Togolais dans leur immense majorité, c’est ce qu’ils vont faire », a martelé M. Bawara.

Il estime que l’actuel Président est l’homme idéal pour achever le développement enclenché.

« Les Togolais l’ont vu à l’œuvre. C’est un homme d’État respecté au plan national comme au plan international. Il a acquis en tant que Chef d’État, une expérience qu’aucun des candidats en face ne peut prétendre avoir. Les Togolais manifestent un soutien et une adhésion à la fois à l’homme qu’il est et aux valeurs qu’il incarne, mais également il rassure par l’expérience et la maîtrise de soi », a-t-il insisté.

Raphaël A.

Source : TogoActu24.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.