Gilbert Bawara : « Les réformes seront faites sur la base des directives de la CEDEAO »

744
Gilbert Bawara : « Les réformes seront faites sur la base des directives de la CEDEAO »


Les menaces de la coalition ne sont pas de nature à inquiéter le gouvernement qui s’engage à aller jusqu’au bout du processus électoral entamé depuis plusieurs mois. Cette position a encore été réaffirmée samedi 1er décembre par le ministre de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative, Gilbert Bawara.

« En démocratie, il faut savoir respecter les droits et les libertés des uns et des autres notamment les droits et libertés des partis politiques à décider ou non de participer à des scrutins électoraux. (…) Nous sommes dans une République, et dans une République, ce qui est important, c’est que la loi soit respectée. Et nous en tant que gouvernement, nous ferons tout pour respecter la loi. Nous ferons prévaloir l’autorité de l’État », a martelé Gilbert Bawara qui était samedi dernier, l’invité de la télévision New World TV.

Il a eu l’occasion au cours de son passage sur cette chaîne de télévision, de situer l’opinion et d’indiquer comment les choses vont évoluer au Togo. Contrairement à la demande de l’opposition, les élections législatives auront bel et bien lieu le 20 décembre 2018, a confirmé ce fidèle du Président de la République, Faure Gnassingbé. « Mardi, la campagne commence et le scrutin aura lieu le 20 décembre. Je ne vois pas de raison de vous dire le contraire », a-t-il souligné dans l’émission « Le monde en 7 ».

Les réformes seront faites sur la base des directives de la CEDEAO, a-t-il insisté. « C’est la Commission de la CEDEAO qui exécute généralement les recommandations de la Conférence des chefs d’État et de Gouvernement, qui a décidé à titre d’appui technique et d’accompagnement du gouvernement et des acteurs politiques, de commettre un expert pour nous proposer un texte. Même lorsqu’un État signe une convention, le gouvernement a la latitude d’apporter des amendements avant la ratification par les députés qui gardent eux aussi leur liberté d’amendement », a-t-il rappelé.

« Le 22 décembre, il y aura le Sommet des chefs d’État et de gouvernement de la CEDEAO. La Conférence appréciera le comportement et l’attitude des uns et des autres, les actes et les mesures qui ont été engagés dans le sens du respect de la mise en œuvre de la feuille de route de la CEDEAO », a précisé M. Bawara en guise de conclusion.

Raphaël A.

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here