Ghana: Coup d’Etat déjoué, des officiers de l’armée aux arrêts

Le gouvernement ghanéen a annoncé
mardi avoir déjoué un coup d’Etat. Selon le ministre ghanéen de
l’information, le complot visait la présidence et allait déstabiliser le
pays. L’intervention des forces de sécurité ghanéennes a permis de
déjouer l’attaque. Plusieurs personnes sont aux arrêts dont des
officiers de l’armée.

Dans un communiqué rendu public mardi,
le ministre ghanéen de l’information indique que l’attaque a été déjouée
le vendredi dernier. Selon lui, une opération de sécurité conjointe du
CID et de la BNI a conduit à l’arrestation de trois personnes et à la
saisie de plusieurs armes.

Lire aussi:Qui est vraiment Nana Akufo-Addo, le médiateur de la crise togolaise ?

Dans un communiqué, le ministre précise que parmi les personnes arrêtées figurait un fabricant d’armes local.

« L’opération a eu lieu après 15 mois de surveillance et de collecte
de preuves sur les activités des principaux suspects et autres » »,
lit-on dans le communiqué.

Kojo Oppong Nkrumah, a révélé que des militaires, dont un officier, étaient en garde à vue pour la tentative de coup d’Etat.

« Le groupe a mis en place des mesures pour se procurer des
instruments lui permettant d’exécuter ses plans et a même commencé à
tester certains d’entre eux. C’est pourquoi les agences de sécurité ont
dû intervenir immédiatement. D’après le mémoire des agences de sécurité,
ils surveillent les activités d’un groupe de personnes qui prévoyaient
de renverser le gouvernement depuis environ 15 mois », a commenté le
ministre Oppong Nkrumah.

Selon lui, des poursuites judiciaires seront engagées contre les suspects dans les prochains jours.

Lire aussi:Togo : un demi-frère du président Faure Gnassingbé menacé de mort

Le gouvernement ghanéen avait déjà
annoncé que depuis l’année dernière, l’un des suspects « a contacté un
certain nombre de militaires en service et leur a parlé pour les
convaincre d’élaborer et d’exécuter un complot visant à obtenir des
armes, à prendre le contrôle d’installations clés et à obtenir des fonds
en vue de prendre le pouvoir ».

A noter que le président ghanéen, Nana
Akufo-Addo est arrivé au pouvoir à l’issue de l’élection présidentielle
de décembre 2016 remporté face au président sortant, John Mahama. Le
pays organise de nouvelles élections l’année prochaine.

Source : Togoweb.net

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.