Gerry Taama : » »Le gouvernement déroule le tapis rouge au PNP, faisant de lui le parti le plus redouté de l’opposition » »

1369

S’inspirant de Sun Zhu, qui indique que «  »l’art de la guerre, c’est de soumettre l’ennemi sans combat » », et du ballet médiatique des membres du gouvernement sur les ondes ces derniers jours quant à ce qui concerne la manifestation du PNP prévue ce Samedi à travers le pays, le président du groupe parlementaire NET-PDP et président du NET, Gerry Komandega Taama déroule le tapis rouge au PNP de Tikpi Salifou Atchadam.

Dans un post en réaction à ces sorties des membres du gouvernement Klassou, qui pour justifier l’interdiction des marches dans plusieurs villes du pays qui pour appeler le PNP au respect de cette interdiction ou encore à se contenter des trois villes et des itinéraires tracées par le ministre Payadowa Boukpessi de l’Administration territoriale, le candidat malheureux à la présidentielle de 2015 pense que «  » manifestement, le PNP en donne une illustration parfaite en comparaison à la fébrilité qui s’empare de certains ministres du gouvernement à l’annonce des manifestations de ce parti » ». En réalité affirme Gerry Taama, «  »peu importe le nombre de personnes qui sortiront marcher demain » », «  »la frénésie gouvernementale a déjà consacré le PNP comme le parti dont on craint le plus la mobilisation des militants » ».

Poursuivant son commentaire, le responsable du NET indique qu’ «  »en effet, la C14, regroupement de 14 partis politiques a à plusieurs reprises désiré faire des marches dans toutes les villes du pays, et le gouvernement inlassablement a répondu qu’il ne pouvait assurer la sécurité que dans dix villes du pays. Le PNP se limite à ces dix villes, on réduit à trois. Et entre temps, des chefs cantons de deux préfectures en rajoutent à la confusion en faisant des déclarations ubuesques, indignes d’un État de droit » ». Et donc, de tout ce qui précède, «  »le gouvernement déroule donc le tapis rouge au PNP, faisant de lui le parti le plus redouté de l’opposition. Là où on laissait manifester la C14, on a peur du PNP seul. Nul besoin de saisir donc un juge administratif pour contester l’arrêté ministériel tel que nous le leur suggérons, puis que la bataille est gagnée sans combat » ».

«  »Drôle de pays tout de même » », en conclut M. Taama qui se demande, «  »si on laisse les gens marcher, ça gêne qui même ? Les mêmes effectifs qu’on dit je pas avoir, vont être déployés aux points de départ des marches dans les villes où celles-ci sont interdites » ».

T228

Source : telegramme228.com

1 COMMENTAIRE

  1. Attractive section of content. I just stumbled upon your website and in accession capital
    to assert that I acquire actually enjoyed account your blog posts.

    Anyway I will be subscribing to your augment and even I achievement you
    access consistently quickly.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here