Gerry Taama : “Je vais porter plainte contre monsieur Camille Makosso”

Je vais porter plainte contre monsieur Camille Makosso et demander qu’il soit interdit d’entrer sur le territoire togolais.

Tous ceux qui me connaissent savent que je suis ouvert d’esprit et tolérant. Il y a une année, monsieur Makosso était venu au Togo et à l’époque déjà, il s’était plaint de la qualité de notre connexion internet. Je lui avais répondu qu’elle était de qualité suffisante pour faire des directs, et je lui avais même proposé de lui passer un téléphone avec un forfait internet pour son séjour. Togocom avait fait une action marketing en lui offrant un modem. Dans la foulée, il avait tenu à me remercier pour mon geste et je l’avais reçu à mon bureau de l’assemblée nationale, comme je le fais pour nos compatriotes. A l’époque, j’avais dit que j’ai trouvé en lui un homme très intelligent et je maintiens cette assertion.

Mais utiliser l’hymne nationale et le drapeau togolais pour faire une vidéo publique? Non, ça ne passe pas. L’hymne et le drapeau sont des symboles régaliens, c’est notre identité, c’est en partie ce qui nous distingue d’autres nationalités. Il n’est pas acceptable qu’un étranger vienne s’approprier de ces symboles pour s’exprimer en public. Aucun Togolais n’oserait jamais faire une telle chose en Côte d’Ivoire.

Je ne vais pas trop me pencher sur le fond de la vidéo. C’est parce que nous même Togolais manquons de patriotisme qu’on laisse n’importe qui venir nous manquer de respect. Je viens seulement de voir la vidéo, mais si un étranger tenait de tels propos à Abidjan, il n’y passera pas la nuit. Partout dans les autres pays du monde, les gens se font palabre mais se réunissent derrière leur pays en cas d’agression comme Camille le fait. Yoah ? Egomédé?

Autrement, pour le peu que j’ai entendu de la vidéo, beaucoup de Togolais, et moi en particulier, se plaignent régulièrement de la faible exploitation de notre potentiel. On n’a pas attendu Camille pour déplorer l’apetance des Togolais pour tout ce qui vient de l’extérieur, ni le fait que les étrangers réussissent en affaire au Togo pendant que nous autres nous plaignons. Je le dis tous les jours ici et rien n’est nouveau.

Camille, si tu viens chercher le djè chez nous en vendant tes potions magiques mes compatriotes, commerce avec ceux qui y croient et ait du respect pour nous autres. Je connais suffisamment la Côte d’Ivoire, du nord au sud pour y avoir été déployé comme casque bleu. Des gens m’ont tiré dessus à Goyitafla, mais je l’adore ce pays et c’est un peu ma seconde nation. Je connais Bouaké, Yaoussoukro, Zuenoula, Abengourou, Abidjan, grand Bassam, et je peux te dire que pauvreté est la même dans nos deux pays, c’est la richesse qui nous sépare. Il y a même des quartiers à Abidjan où la précarité est encore plus terrifiante qu’au Togo, Lomé ayant ce privilège rarissime de ne pas avoir de bidonville. Je n’en dirai pas plus pour ne pas lancer de débat toxique. J’aime les ivoiriens, surtout pour cette joie de vivre contagieuse, mais champion, allons doucement.

La meilleure attitude envers les Togolais blessés comme moi dans leur patriotisme par l’utilisation de ces symptômes régaliens serait des excuses publiques, autrement, façon dont moi-même je suis têtu là, mardi 7 juin matin chap chap, je suis chez le procureur de la République pour déposer ma plainte. J’espère qu’on en arrivera pas à cette extrémité car crois le où non, je t’aime bien. Tu t’es fait tout seul et je sais que la vie ne t’a pas fait de cadeau. Mais le sodja que je suis ne blague pas avec l’hymne et le drapeau de mon pays. Tu as marché sur la queue du mamba noir et Il faut arranger ça. C’est de ça qu’il s’agit.

J’attends. Attendons vivants.

Gerry Taama.

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.