Gérard Adja du MPDD regrette que « les périodes de campagne électorale soient des moments de deuil au Togo »

202

Gérard Adja du MPDD regrette que « les périodes de campagne électorale soient des moments de deuil au Togo »

Depuis le lancement de la campagne électorale en vue des législatives prévues pour le 20 décembre prochain, les contestataires du processus durcissent leurs positions : les associations de la société civile continuent de lancer des appels à résistance ; les parties politiques de l’opposition regroupés au sein de la C14 invitent les populations dans les rues. Les affrontements entre forces de l’ordre et manifestants se multiplient avec leurs lots de morts et de blessés. Le vice-président du Mouvement Patriotique pour la Démocratie et le Développement (MPDD), Gérard Adja, dénonce cette situation d’instabilité sociopolitique.

Au nom de son parti politique, l’homme politique a présenté des condoléances aux familles qui ont été éplorées le samedi dernier suite au décès des leurs. « C’est regrettable que les campagnes électorales qui devraient être des moments d’échanges, de joie et de fête pour que les gens puissent choisir librement leur candidat soient des moments de deuil. Nous invitons le gouvernement à prendre ses responsabilités pour arrêter ces genres de choses », a déclaré ce mardi Gérard Adja lors d’une intervention sur radio Victoire FM.

Et de renchérir : « nous invitons également la CENI pour qu’elle étudie de fond en comble le timing pour aller aux élections et voir si toutes les conditions sont réunies. Nous interpellons surtout la CEDEAO, l’Union Africaine et tous les partenaires qui nous suivent et qui nous soutiennent dans ce processus afin qu’ils disent un mot parce que le contexte devient très compliqué et très complexe ».

Pour le parti de Gabriel Agbeyomé Kodjo, la participation aux scrutins législatifs est « un sacrifice qu’il faut faire pour sauver ce qui peut encore être sauvé ». Cependant, il est hors de question que « nous allions à une élection en marchant sur des cadavres. Nous sommes en train d’observer et d’étudier afin de voir ce qui pourrait se passer. Nous interpellons la CEDEAO d’intervenir au plus tôt, le plus rapidement possible pour nous situer parce que tel que les choses se passent, nous ne voudront pas que le Togo sorte des élections en étant encore davantage plongé dans la crise qu’il ne l’est actuellement », indique Gérard Adja.

Réagissez  sur : http://www.africatopforum.fr

TogoTopInfos.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here