Gambie: extradition de Jammeh, un projet incertain

L’ex Président gambien Yahya Jammeh Search Yahya Jammeh passe un séjour calme et discret dans un hôtel 7 étoiles en Guinée Equatoriale, pays dans lequel il a trouvé refuge après avoir abandonné le pouvoir et quitté son pays en janvier dernier.

L’information a été portée à la connaissance de la presse le samedi dernier à Banjul par Tutu Alicante, un avocat et militant de la société civile en Guinée équatoriale. C’était en présence des membres de l’association des victimes de Jammeh et une coalition de la société civile et des organismes internationaux des droits de l’homme qui ont lancé une campagne internationale pour traduire Jammeh en justice.

Parmi les victimes figuraient Fatima Sandeng, la fille de l’opposant Solo Sandeng, mort en détention en avril 2016, Aïcha Jammeh, une nièce de Yahya Jammeh Search Yahya Jammeh dont le père, cousin de l’ex-président, a disparu en 2005, ou encore Baba Haïdara, le fils de Deyda Haïdara, journaliste assassiné en 2005.

Sur le séjour de Jammeh en Guinée Equatoriale, Alicante a déclaré être gêné que son gouvernement soit devenu complice des crimes de Jammeh contre les Gambiens en lui offrant un refuge. Contrairement à ses habitudes, l’hôte gambien s’est gardé jusqu’ici de faire des apparitions publiques et parle peu aux medias.

Dans l’optique de se faire justice, l’association des victimes a déclaré qu’elle prévoit demander l’extradition Jammeh en Gambie Search Gambie pour un procès. Par rapport à projet qu’elle formule, l’association pense qu’extrader Jammeh pourrait prendre plusieurs années car les problèmes politiques, sécuritaires et institutionnels doivent être résolus avant que Jammeh puisse avoir un procès en Gambie.

Sur l’éventualité d’une extradition de Jammeh, Alicante a affiché sa volonté d’intensifier des pressions sur le Président équatoguinéen, Theodoro Obiang Nguema, de sorte qu’il puisse remette l’ex Président gambien et ses complices à la Cour Pénale internationale (CPI).

Cette requête à une limite car la Guinée équatoriale n’est pas signataire du statut de la Cour pénale internationale et le choix de pays par Jammeh n’est peut-être pas un fruit du hasard.

Yahya Jammeh à diriger la Gambie Search Gambie de 1994 à janvier 2017. Sous son régime des actes de torture, de détentions arbitraires et des disparitions ont été commis. Après avoir perdu la présidentielle de 2016, a refusé de reconnaitre sa défaite d’une intervention militaire régionale.

CamerounWeb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.