Gabon: qui est Valentin Bongo, le probable successeur d’Ali Bongo?

Noureddin Bongo Valentin  est le fils du chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba et de la Première dame du pays, Sylvia Bongo Ondimba. Il a été nommé le jeudi 5 décembre lors du conseil des ministres comme coordinateur général des affaires présidentielles.

Diplômé de l’Ecole des études orientales et africaines de Londres, Noureddin Bongo Valentin a débuté sa carrière professionnelle chez Olam, une entreprise agroalimentaire basée à Libreville.
il s’est , par la suite lancé dans l’entrepreneuriat notamment avec l’ouverture de plusieurs restaurants à Libreville sous la marque Mayena Foods, ainsi que la création de Shanah Investments, en 2017, une société d’investissement qui propose également des services de conseil aux entreprises souhaitant investir en Afrique.
Entre 2014 et 2018, Noureddin Bongo Valentin a également été membre du conseil d’administration de l’École Ruban Vert, une école internationale à Libreville, dont il a supervisé la construction et les premières années d’exploitation en tant que président du conseil d’administration. En 2018, il a démissionné du conseil en raison d’autres engagements et de fréquents voyages à l’étranger.

Noureddin Bongo Valentin a également servi à titre bénévole en tant que vice-président de la Fondation SBO à Libreville. Cette Fondation de bienfaisance cherche à promouvoir des initiatives pour les femmes et les jeunes du Gabon en raison de leur vulnérabilité au sein de la société. Il a notamment travaillé en étroite collaboration avec la Fondation pour la construction de la Maison d’Alice, une maison d’hôtes offrant un hébergement gratuit et de haute qualité aux patients atteints de cancer et issus de milieux à faibles revenus.
Noureddin Bongo Valentin développe également et s’engage dans l’incubation des start-ups dans le secteur médical, pharmaceutique, immobilier, technologique, et autre.

Nommé jeudi 5 décembre comme coordinateur général des affaires présidentielles, ce dernier aura pour rôle d’assister le président gabonais dans la conduite des affaires de l’Etat et de veiller à la stricte application de ses décisions.
Si le choix porté sur le fils d’Ali Bongo pour ce poste suscite des débats au sein de l’opinion, le gouvernement gabonais avance pour sa part les compétences de Noureddine Valentin Bongo.

Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.