Gabon: Ali Bongo reconnait l’incompétence des membres de son gouvernement

54

Dans une grande interview aux allures de bilan de ses 10 ans de gouvernance qu’il a accordée au quotidien L’Union, le président de la République, chef de l’Etat s’est exprimé sur toutes les questions ou presque, relatives à sa fonction. Dans cet exercice qui a laissé planer quelques soupçons d’insatisfaction, Ali Bongo Ondimba s’est montré un tantinet critique à l’endroit de ses ministres dont il n’a pas manqué de souligner l’incompétence globale, raison, selon lui des multiples remaniements depuis son accession à la magistrature suprême.

Pour la parution et la lancement de son nouveau format, L’Union a fait les choses en grand en accordant une interview au numéro 1 gabonais. Des propos recueillis par le directeur de publication du quotidien Lin-Joël Ndembet lui-même. Sur les questions abordées, Ali Bongo Ondimba a mis un accent particulier sur l’indice de performance de ses ministres et sur la nécessité pour ces derniers de s’employer activement pour atteindre les objectifs fixés par sa politique générale.

Cet axe, Ali Bongo Ondimba a été quelque peu contraint de l’aborder quand il a fallu se défendre sur l’impression de stabilité qui se dégage dans le choix des hommes et des femmes pour mettre en pratique sa vision pour le Gabon. Il lui a ainsi été fait remarqué qu’en 10 ans de pouvoir, il a changé autant de Premier ministre que son prédécesseur en plus de quarante ans.

Ali Bongo Ondimba justifie l’instabilité gouvernementale par la recherche de résultats concrets
A cette question, le président de la République répondra que seuls comptent « les résultats concrets de nos politiques publiques » et que « la stabilité gouvernementale » ne constitue pas une priorité gouvernementale. « Les membres du gouvernement doivent e?tre e?value?s et juge?s a? l’aide de la feuille de route et des objectifs qui leurs ont e?te? assigne?s pour conserver leur place au sein du gouvernement de la Re?publique », a poursuivi Ali Bongo Ondimba pour justifier ses nombreuses erreurs de casting.

Il ressort de cette déclaration qu’Ali Bongo Ondimba a lui-même fait le constat de l’incompétence des membres du gouvernement qu’il associe à la mise en oeuvre de sa politique. Car on ne saurait changer de façon épidermique des collaborateurs qui donnent entièrement satisfaction dans les missions qui lui sont assignées. C’est pourquoi désireux et soucieux de « trouver la meilleure configuration », le chef de l’Etat vire beaucoup plus qu’il ne conserve à ses côtés les ministres, directeurs de cabinet et conseillers qu’il a pourtant lui-même validés et adoubés.

Un aveu d’échec qui remet au goût du jour, la sempiternelle question de la pertinence et l’objectivité du choix des hommes par Ali Bongo Ondimba capables de conduire le pays vers l’émergence en 2025 comme il l’a solennellement promis au peuple gabonais il y a 10 ans.

Source : www.cameroonweb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here