Fulbert Sassou Attisso : « La solution n’est pas à UNIR »

Membre de la coalition de l’opposition, Fulbert Sassou Attisso rappelle que soit le régime cinquantenaire écoute le peuple ou il refuse et en subira toutes les conséquences de sa colère.

L’opposant était parmi les deux invités d’une émission animée dimanche dernier, sur une radio privée de la place. Il parle d’un « grand soir » qui risque d’arriver si l’UNIR refuse de faire les réformes constitutionnelles, institutionnelles et électorales.

« Le Grand soir, c’est lorsque le peuple prend son destin en main, balaie toute la super structure. Vous avez de la fumée, des cendres, les gens sont couchés, les dirigeants ont fui », détaille Fulbert Sassou Attisso. S’il ne le souhaite pas, il reste néanmoins convaincu que c’est ce qui arrivera si la mouvance présidentielle continue d’ignorer les aspirations profondes du peuple togolais.

Le président du parti politique « Togo Autrement » souligne, en outre, que « la solution est avec le chef de l’Etat », tout en réitérant que la coalition aussi en fait « partie ». En revanche, insiste-t-il, « la solution n’est pas à UNIR ».

Les déclarations de Faure Gnassingbé au congrès de son parti le week-end dernier dans la ville de Tsévié, répète l’écrivain, montrent « qu’il ne veut pas apporter la solution quand il dit que tôt ou tard, la vérité finira par triompher ».

L’auteur de « La problématique de l’alternance politique au Togo » martèle que la solution à la crise politique actuelle proviendra des Togolais épris de liberté et qui veulent un changement.

A.H.

www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.