FTCD : Un an d’activités d’éveil des consciences

36


Le Front Citoyen Togo Debout fête son premier anniversaire. Occasion pour ce mouvement regroupant plusieurs organisations de la société civile de faire un rétrospection et de se projeter vers l’avenir, surtout avec pour mission l’avènement de la démocratie, de l’Etat de droit et une alternance à la tête du Togo. Voici le communiqué dans le cadre cet anniversaire.

COMMUNIQUE

Le 22 septembre 2017, des citoyens togolais, soucieux de leur meilleur devenir, conscients de leur devoir et répondant à l’appel de notre hymne « Togolais viens, bâtissons la cité », ont décidé de se regrouper dans un front afin de prendre leurs responsabilités pour être une force d’innovation dans la vie de notre pays en crise : ce fut la création du Front Citoyen « TOGO DEBOUT » (FCTD).

Le FCTD remercie tous les Togolais pour leur détermination pour la lutte citoyenne qui marque une ère nouvelle dans l’édification de notre nation car nous sommes plus que certains que plus rien ne sera comme avant.

Le FCTD, depuis un an, a entrepris plusieurs séries d’activités d’éveil des consciences et de veille citoyenne : conférences de presses, meetings, émissions et interventions sur les medias… Le FCTD a organisé un forum de forces vives du Togo, des rencontres avec les acteurs politiques, des audiences avec les missions diplomatiques et consulaires accréditées au Togo (Burkina-Faso, Ghana, Guinée, Nigéria, Sénégal, France, Allemagne, Etats-Unis, Union Européenne, CEDEAO, PNUD) etc. Le FCTD a produit des documents à l’attention de tous les acteurs, de même qu’il a écrit aux facilitateurs et aux chefs d’Etats de la CEDEAO pour apporter sa contribution à une résolution pacifique et durable de la crise que traverse notre pays.

Aujourd’hui, après la sortie de la feuille de route de la CEDEAO, le FCTD lance un appel à tous les citoyens togolais pour recentrer le débat sur la nécessité impérieuse de faire les réformes avant toutes les élections. Dans cette optique, le FCTD redit solennellement qu’il faut revoir la composition de la CENI et ses démembrements, refondre intégralement le fichier électoral, revoir le cadre électoral, le découpage électoral. Le FCTD réaffirme donc que les citoyens togolais ont manifesté d’abord pour des réformes et non pour des élections. Car les Togolais ne veulent plus des parodies d’élections sur la « Terre de nos Aïeux », mais des élections qui leur permettent de choisir librement des gouvernants qui existent pour le peuple, qui lui rendent compte de leur gestion, et non qui ne poursuivent que leurs intérêts propres.

Des institutions comme la Cour Constitutionnelle, la HACC, la Cour des Comptes doivent impérativement être revues aussi bien dans leur composition que dans leur mandat pour qu’elles ne soient plus au service du pouvoir.

Le FCTD tient à rappeler ici que les citoyens togolais sont prêts à recevoir les aides des institutions et pays amis, mais les Togolais ne veulent pas que ces institutions et pays imposent des élections rapides. Car ce qu’ils n’accepteraient pas dans leurs pays ne doit pas être proposé ou imposé aux Togolais au nom des intérêts particuliers, dans la mesure où nous prônons tous les mêmes droits et la même dignité, notamment le droit de vivre décemment et d’avoir des institutions justes, crédibles et équitables. Les populations doivent rester constamment mobilisées à cet effet.

Togo Debout, Luttons sans défaillance !

Fait à Lomé le 20 septembre 2018,

Le Front Citoyen « TOGO DEBOUT »,

Prof. David Ekoué DOSSEH

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here