Frontières : Les arrestations d’immigrants ont chuté de 10%

Les arrestations d’immigrants non frontaliers aux États-Unis ont chuté de 10% au cours de l’année jusqu’en septembre 2019 par rapport à l’année précédente, selon les dernières données américaines.

Une baisse qui, d’après le chef de l’Immigration and Customs Enforcement (ICE) était en partie due au détournement des ressources de l’agence vers la frontière. Les chiffres ont été inclus dans un rapport annuel de mise en application de l’ICE examiné par Reuters et devrait être publié mercredi. Dans une interview accordée à Reuters lundi, le directeur par intérim de l’ICE, Matthew Albence, a déclaré que les efforts pour arrêter les immigrants à l’intérieur des États-Unis avaient été entravés par une vague de familles et d’enfants principalement centraméricains arrivant à la frontière américano-mexicaine plus tôt cette année, ce qui a détourné les ressources de l’agence.

Albence a déclaré que 350 des plus de 20 000 employés de l’agence avaient été réaffectés pour faire face à la crise frontalière à différents moments de l’année dernière. En outre, il a déclaré que l’arrivée de centaines de milliers de migrants signifiait une augmentation de la charge de travail dans les centres de détention et sur le terrain. « En termes simples, il n’y a que peu de ressources à faire circuler », a déclaré Albence. « Nous avons eu des endroits où, pendant des mois à la fois, des équipes d’opérations fugitives ont été fermées. » Albence a également attribué la baisse du nombre total d’arrestations à un manque de coopération de la part de juridictions dites «sanctuaires» qui n’honorent pas les demandes de l’agence de placer les immigrants dans les prisons locales.

« C’est aggravé par les juridictions qui ne coopèrent pas avec nous », a-t-il déclaré. Le président américain Donald Trump a fait de l’application de la loi sur l’immigration un élément central de sa campagne de présidence et de réélection. Il a tweeté en juin que les autorités de l’immigration commenceraient à expulser « des millions d’étrangers en situation irrégulière » sans statut juridique. Les agents d’immigration américains ont arrêté environ 143000 immigrants au cours de l’exercice 2019, qui s’est terminé le 30 septembre, en baisse par rapport à près de 159000 arrestations un an plus tôt, selon le rapport.

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.