France: un maire propose du Viagra pour repeupler l’école

Le maire de Montereau a pris jeudi 16 mai un arrêté dans lequel il se dit «favorable à la distribution de petites pilules bleues». Une façon d’attirer l’attention.

Le maire de Montereau a pris jeudi dernier un arrêté dans lequel il se dit « favorable à la distribution de petites pilules bleues », autrement dit du Viagra, qui sert à stimuler le pénis. Arrêté qu’il s’est empressé d’envoyer aux journaux du Loiret. Depuis, son arrêté fait le buzz.

Pour Jean Debouzy, il s’agit de « redonner envie » aux Monterolais (es) de 18 à 40 ans de faire des enfants. En fait, ce texte ne donne pas de « modalités pratiques » et vise plutôt à attirer l’attention… « Si on me demande des boîtes, on verra. Il s’agit surtout de sauver notre école. Sans elle, le village est mort ! », clame cet élu divers droite, qui préside le syndicat intercommunal d’intérêt scolaire.

Sa commune, Montereau, accueille une trentaine d’enfants de la maternelle au CP. Sa voisine de La Cour-Marigny reçoit une quarantaine d’élèves du CE1 au CM2. « La disparition d’une des deux classes en primaire mettrait toute l’école en danger », explique le maire, qui se rappelle avoir construit une cantine en 2005 pour 500 000 €, subventionnée à moitié par l’Etat.

Ce mardi soir, une réunion est prévue à Lorris, siège de la communauté de communes Canaux et forêts en Gâtinais, afin d’organiser la prochaine rentrée. « S’il le faut, assure Jean Debouzy, on paiera des bâtiments modulaires pour maintenir l’école chez nous ! »

Source : www.cameroonweb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.