France: un maire propose du Viagra pour repeupler l’école

31

Le maire de Montereau a pris jeudi 16 mai un arrêté dans lequel il se dit «favorable à la distribution de petites pilules bleues». Une façon d’attirer l’attention.

Le maire de Montereau a pris jeudi dernier un arrêté dans lequel il se dit « favorable à la distribution de petites pilules bleues », autrement dit du Viagra, qui sert à stimuler le pénis. Arrêté qu’il s’est empressé d’envoyer aux journaux du Loiret. Depuis, son arrêté fait le buzz.

Pour Jean Debouzy, il s’agit de « redonner envie » aux Monterolais (es) de 18 à 40 ans de faire des enfants. En fait, ce texte ne donne pas de « modalités pratiques » et vise plutôt à attirer l’attention… « Si on me demande des boîtes, on verra. Il s’agit surtout de sauver notre école. Sans elle, le village est mort ! », clame cet élu divers droite, qui préside le syndicat intercommunal d’intérêt scolaire.

Sa commune, Montereau, accueille une trentaine d’enfants de la maternelle au CP. Sa voisine de La Cour-Marigny reçoit une quarantaine d’élèves du CE1 au CM2. « La disparition d’une des deux classes en primaire mettrait toute l’école en danger », explique le maire, qui se rappelle avoir construit une cantine en 2005 pour 500 000 €, subventionnée à moitié par l’Etat.

Ce mardi soir, une réunion est prévue à Lorris, siège de la communauté de communes Canaux et forêts en Gâtinais, afin d’organiser la prochaine rentrée. « S’il le faut, assure Jean Debouzy, on paiera des bâtiments modulaires pour maintenir l’école chez nous ! »

Source : www.cameroonweb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here