Franc-maçonnerie: l’élection d’Ignace Clomegah contestée par les proches de Faure Gnassingbé

67

L’élection d’Ignace Clomegah,
le Directeur général de la SNPT, comme Grand maître de la Grande loge
nationale du Togo (Gnlt) suscite toujours des dissensions dans
l’entourage de Faure Gnassingbe.

Dans sa parution 809 du 9 octobre 2019, le
magazine la Lettre du Continent révèle les oppositions autour de
l’élection d’Ignace Clomegah. Ainsi, le nouveau maître a le soutien de
 Payadowa Boukpessi, ministre en charge de la Décentralisation et des
Collectivités locales, et de Yotrofeï Massina, commandant de la
Gendarmerie nationale. Par contre, il lui manque le soutien du chef
d’Etat-major de l’armée de terre, Kpatcha Sogoyou. Ce dernier «continue
de soutenir» Sébastien Issaka Pessinaba, l’homme d’Ali Bongo.

Lire aussi:Franc-maçonnerie: un conseiller de Faure Gnassingé élu Grand Maitre

Selon la LC, lors de leur rencontre pendant les obsèques
de l’ex-président Jacques Chirac,  Sassou
Nguesso aurait demandé à Faure Gnassingbé de «ramener de l’ordre à la maison».
Le chef de l’Etat togolais qui n’est pas des frères, rechignerait à s’immiscer
dans de telles affaires.

Cependant l’affaire est des plus sérieuses
dans cette loge liée à la Gnlf (Grande loge nationale française), la
plus mafieuse des loges maçonniques en France. En crise de succession
depuis 2016, la Glnt a cru avoir dénoué la crise avec l’installation le
14 septembre dernier,  d’Ignace Anani Kokuvi Clomegah, Grand maître.
L’installation a été adoubée par 9 délégations des loges sœurs du
Ghana, du Congo, de la Guinée, du Mali, du Maroc, du Sénégal, du Burkina
Faso, du Bénin et de la Côte d’Ivoire. Les mêmes organisation, réunies
en session extraordinaire à Agoué (Bénin) en février 2019, estiment
régulière l’élection de M. CLOMEGAH et le reconnaissent comme « le seul
Grand Maître de la Glnt ».

La Gnlt rassemble des officiers supérieurs

Clomégah a été élu le 8 septembre 2018.
Mais son élection a été contestée  et la Glnt fut mise sous
administration provisoire, avant de connaître une nouvelle élection
ayant conduit à la désignation de M. Clomegah.

Lire aussi:Franc-maçonnerie: farouche guerre entre frères dans les loges ouest africaines

Visiblement, l’installation du 14
septembre dernier n’a pas satisfait tout le monde.  L’adhésion des
officiers  togolais de hauts rangs à une coterie redoutée défie tout de
même le bon sens.

L’adhésion d’une grande partie de la
classe politique et de l’élite du pays à la Gnlt est considérée comme
l’une des causes de l’échec du processus démocratique au Togo. Plusieurs
dirigeants de l’opposition seraient aussi membres d’une telle
confrérie. Ce qui dresse en filigrane un faisceau de liens de solidarité
assez ténus entre des personnes censées s’opposer sur des intérêts
divergents.

Lire aussi:Franc-maçonnerie au Togo: Jeune Afrique déballe tout sur les femmes de la Loge

Expert comptable, conseiller financier de Faure Gnassingbe, Ignace Clomegah est président du Conseil d’administration de la SNPT (société nationale des phosphates du Togo) controversée pour sa comptabilité trouble. Il est également membre du Conseil d’Administration d’Ecobank.

Source:letempstg.com

Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here