Formation du prochain gouvernement : les raisons du suspens

La prestation de serment de Faure Gnassingbé le 3 mai dernier marque définitivement la fin du scrutin présidentiel du 22 février 2020. Les Togolais sont dans l’expectative de connaître le nouveau chef de gouvernement et éventuellement la stature du prochain gouvernement.

Certains observateurs se demandent légitimement si la nomination du premier ministre doit prendre encore le temps ou très prochainement, en vertu des pouvoirs qui lui sont conférés conformément à la constitution, le chef de l’Etat Faure Gnassingbé va-t-il mettre fin au suspens en nommant un Premier ministre.

A LIRE AUSSI: Nouveau Gouvernement : Faure va miser sur les femmes

Mais avant que la fumée blanche ne se dégage, nombreuses sont les questions que les Togolais se posent en ce qui concerne le profil du PM et de l’ensemble de son gouvernement qu’il serait appelé à nommer. Dans le contexte actuel lié à la crise sanitaire quels ministres pour continuer la lutte contre la pandémie due au covid-19 ?

Dans la logique et selon les dispositions légales, après la prestation de serment du nouvel élu, le premier ministre doit rendre sa démission avec celle de l’ensemble du gouvernement. Pour l’instant, cette démission n’est encore arrivée.

A LIRE AUSSI: Sérail: une intime de Faure doit plus de 3,5 milliards à la BSIC

Les observateurs avisés estiment que les négociations de couloir sont en cours pour dénicher celui qui aura la lourde charge de conduire l’action gouvernementale. Faut-il dire que c’est un gouvernement de révolution par rapport au précédent qui se profile à l’horizon ?

Certains pensent également à un gouvernement de large union où les leaders de l’opposition feront leur entrée.

A LIRE AUSSI: Présidentielle: chassé du PNP, Ouro-Djikpa se lâche Agbéyomé et Cie

Au regard de ce mandat placé sous le sceau de la consolidation des acquis, avec le PND, Programme National de Développement dont les résultats sont attendus d’ici 2022, il est fort probable que le chef de l’Etat mette à contribution toutes les forces vives de de la nation. Dans les rangs de l’opposition, certains n’hésiteront pas à travailler avec Faure Gnassingbé dans l’intérêt supérieur de la nation.

Si cette hypothèse est avérée, faut-il dire que Faure Gnassingbé jette alors les bases d’une réconciliation entre les filles et fils d’un même pays ? Cette probabilité n’est pas à écarter dans ce contexte de Covid-19 où tous les secteurs sont touchés.

Si les détracteurs entendent collaborer avec le président Faure Gnassingbé, il va sans dire qu’ils ont compris la nécessité de mettre l’intérêt supérieur de nation au-dessus des intérêts partisans.

A LIRE AUSSI: Togo: Faure Gnassingbé annoncé en fuite

Nul n’est dans le secret des dieux pour dire avec exactitude la dimension ou la couleur du prochain exécutif togolais. Tout compte fait, le gouvernement attendu doit être à la hauteur pour faire face au COVID-19 qui a porté un coup dur à notre économie. Tout est priorité dans le contexte actuel du covid-19.

L’éducation qui est au ralenti et la santé méritent d’être revues. Certes, dans le gouvernement actuel, il y a certains ministres qui peuvent être reconduits. Cette décision revient au Chef de l’Etat seul, Président de la République, Chef suprême des armées et garant de la continuité de l’Etat.

Les défis à relever par le président Faure Gnassingbé et tout l’exécutif attendu dans les prochains jours, restent de taille. D’ailleurs en homme averti, le président réélu avait, au lendemain des résultats définitifs, déjà pris un ferme engagement.

A LIRE AUSSI: Arrêt des championnats : la FTF cherche un compromis

On se demande alors pourquoi ça piétine encore dans la formation du nouvel exécutif? Faure Gnassingbé n’a-t-il pas eu tout le temps après sa prestation de serment, pour mettre qui, à la place qu’il faut?

Faure Gnassingbé démarre ainsi un nouveau quinquennat dans une atmosphère où les attentes des Togolais sont énormes avec cette crise sanitaire due au covid-19 qui paralyse le monde.

Le président Faure Gnassingbé et son gouvernement sont attendus sur plusieurs chantiers pour relancer le Togo sur la voie du développement.

Nouvelle  opinion

Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.