Foot et violences : La tolérance zéro de Gbikinti FC

132

Le match de D1 ayant opposé Gbinkiti FC à l’AS Togo Port de Lomé à Bassar le 4 avril dernier a été émaillé de violences. Le club hôte promet retrouver les auteurs de ces troubles.

L’équipe de Bassar, dans un communiqué, confirme tout ce qui s’est passé sur son terrain le 4 avril 2018 lorsqu’il jouait conte le champion en titre du Togo.

« … des agitations répétées de certains supporters qui contestaient les décisions des arbitres » ont perturbé violemment la seconde mi-temps de cette rencontre. Au coup de sifflet final, plusieurs personnes ont été molestées.

L’équipe dirigeante de Gbikinti condamne « fermement ces actes qui ternissent l’image de notre football ». Elle présente ses excuses à l’instance faîtière du football national et aux blessés.

Le club de Bassar « s’engage à tout mettre en œuvre avec l’appui des forces de sécurité pour retrouver les auteurs de ces troubles afin de les traduire en justice pour répondre de leurs actes ».

A.H.

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here