Foly Satchivi compte saisir la cours de justice de la CEDEAO

40
Foly Satchivi compte saisir la cours de justice de la CEDEAO

Arrêté le 22 août 2018, jugé et condamné par le Tribunal de Première Instance de Lomé à 36 mois de prison dont 12 avec sursis lors d’un procès le 16 janvier 2019, pour « rébellion » et « trouble aggravé à l’ordre public » requalifié « d’apologie des crimes et délits » lors d’un procès en appel tenu le 10 octobre dernier, pour être finalement maintenu en détention à 28 mois d’emprisonnement dont 6 mois de sursis, Foly Satchivi n’entend pas baisser les bras. Son mouvement appelle le peuple togolais à dire « NON » au 4è mandant de Faure Gnassingbé.

Dans un communiqué, le mouvement « En Aucun Cas » indique que le jeune activiste togolais « envisage de saisir la Cour de justice de la CEDEAO », pour que le droit soit dit dans cette affaire l’opposant à l’État togolais.

Au préalable, précise le communiqué, le premier porte-parole du mouvement « En Aucun Cas » compte intenter une action devant la Cour suprême dans les jours qui viennent.

« Même si celle-ci ne lui donne pas raison, cela permettra de mettre, une fois encore à nu, le visage mafieux de la justice Togolaise et de révéler au monde son inféodation totale au régime en place et sa partialité dans les affaires opposant un citoyen et des membres du système », peut-on lire dans le communiqué.

Au cours d’une conférence de presse tenue ce mardi, « En Aucun Cas » comme à son habitude, a encore « appeler les Togolais à se préparer pour dire NON à la candidature de Faure en 2020 ».

A la tête du pays depuis 2005, à après la mort de son père, Faure Gnassingbé se prépare à briguer un 4è mandant, même si officiellement il n’a encore rien dit.

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here