Financements du PND : Le Togo fait son entrée à l’AFC et à l’AIIB

33
financements-du-pnd-le-togo-fait-son-entree-a-l-afc-et-a-l-aiib

Le gouvernement a adopté mercredi 17 avril 2019 en conseil des ministres, des projets de loi autorisant l’adhésion du Togo à plusieurs accords internationaux dans le souci de mobiliser des ressources financières pour la mise en oeuvre du Plan National de Développement (PND).

Le premier projet de loi adopté par Faure Gnassingbé et son gouvernement autorise l’adhésion du Togo à la société financière « Africa finance corporation (AFC) ».

L’Africa finance corporation a été créée à travers une charte adoptée le 28 mai 2007 à Lagos au Nigeria par des institutions financières et des hommes d’affaires africains en vue de combler l’insuffisance d’investissement dans le secteur des infrastructures de développement en Afrique.

Sa mission principale est de stimuler la croissance économique et le développement industriel des pays africains, en mettant ensemble les banques, les institutions financières locales et les partenaires des secteurs public et privé pour concevoir, financer et réaliser des projets d’infrastructures.

Ainsi, l’adhésion à cet accord permettra au Togo d’élargir son groupe de partenaires financiers et donnera l’opportunité aux institutions financières nationales de bénéficier des facilités de prêts de la société en vue de contribuer au financement des projets prioritaires du PND, informe le communiqué ayant sectionné le conseil.

L’autre projet de loi adopté pour faciliter la mobilisation des ressources financières en faveur du PND, est relatif à l’adhésion du Togo aux statuts de la Banque Asiatique d’Investissement dans les Infrastructures (AIIB), adopté le 29 juin 2015 à Pékin (Chine).

L’AIIB est une institution financière multilatérale de développement, créée pour répondre aux besoins croissants dans le domaine des infrastructures des Etats membres. Elle a pour but de mobiliser les ressources complémentaires nécessaires permettant d’éliminer les difficultés financières que connaissent les pays les moins avancés et de compléter l’action des banques multilatérales de développement existantes.

D’après le gouvernement, la « proactivité » du Togo a permis au pays d’être admis en qualité de membre, quatre mois après l’acte de candidature, fait par le Président de la République en septembre 2018, au cours d’une visite au siège de la banque en Chine.

« Le parachèvement du processus par le vote à l’Assemblée nationale après l’adoption du présent projet de loi autorisant l’adhésion du Togo permettra à notre pays de mobiliser des ressources financières additionnelles nécessaires à la réalisation des objectifs visés par le PND », indique le conseil des ministres.

Raphaël A.

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here