Financement libyen: Sarkozy n’a pas fait appel de son contrôle judiciaire

40

Contrairement à ce qu’avait annoncé son avocat sur RTL, Nicolas Sarkozy n’a pas fait appel du contrôle judiciaire auquel il est soumis depuis sa mise en examen dans le cadre de l’enquête sur le financement libyen présumé de sa campagne présidentielle en 2007.

Le délai écoulé

Comme le souligne BFMTV ce jeudi matin, le délai de dix jours permettant à l’ancien chef de l’Etat est écoulé.

Thierry Herzog, l’avocat de Nicolas Sarkozy, avait pourtant jugé ce contrôle judiciaire “humiliant” pour l’ancien président, qui n’a pas le droit de se rendre en Égypte, en Tunisie, en Libye ou en Afrique du Sud. Outre cette interdiction de déplacement, il ne peut pas rencontrer neuf personnalités ayant un lien avec le dossier en cours. Parmi elles, Ziad Takieddine mais aussi des proches de l’ex-chef de l’Etat : Claude Guéant, Brice Hortefeux ou Bernard Squarcini, l’ancien chef du renseignement intérieur.

Mis en examen pour “corruption passive”

Nicolas Sarkozy a été mis en examen mercredi 21 mars pour “corruption passive”, “financement illégal de campagne électorale” et “recel de détournement de fonds publics libyens”.

“C’est une opération montée de toutes pièces”, avait déclaré, offensif, son avocat. Selon lui, depuis le début de l’instruction, aucune preuve réelle n’a été apportée par les témoins. “Je vais prouver l’innocence du président Sarkozy (…) et on verra qui sont les voyous, qui sont les assassins, qui sont les malfaiteurs…”, avait-il tonné sur RTL.

Source : www.cameroonweb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here