Financement du G5 Sahel: la France rassure les pays

Alors que le Forum sur la Paix vient de s’achever à Paris, avec la présence de 65 chefs d’Etat, l’envoyé spécial de la France au Sahel Jean-Marc Châtaigner veut rassurer sur le financement de la force G5 Sahel.

Ouvert le 11 novembre, le premier Forum sur la paix s’est achevé ce mardi soir à Paris. La rencontre a regroupé une soixantaine de chefs d’Etat et de gouvernement du monde, dont des dirigeants africains. En marge de ce forum, les participants ont aussi abordé des questions liées à la lutte contre le terrorisme dans la bande sahélo-saharienne.

« Chaque jour plus opérationnelle » …

Selon Jean-Marc Châtaigner, envoyé spécial de la France au Sahel, la mise en place de la force conjointe du G5 Sahel se fait progressivement. « Ce Forum a permis une discussion, un moment d’échange, notamment avec le général Mahamadou Abou Tarka, qui dirige l’autorité de consolidation de la paix au Niger », explique l’envoyé spécial français. L’évolution du G5 Sahel, les nouvelles approches de développement auraient été évoquées. Quant à la force conjointe de ce G5 Sahel, « elle devient chaque jour plus opérationnelle », assure Jean-Marc Châtaigner.

… Malgré des financements pas encore là

De nombreux financements ont bien été annoncés, mais seulement 93 de 414 millions d’euros auraient été versés. Pas d’inquiétudes, répond Jean Marc Châtaignier. « En fait il y a des engagements, des annonces, puis ensuite des engagements pour des commandes de matériels », explique-t-il. « Mais un bâtiment, un hôpital, ne se construisent pas en un jour. Des financements seront versés d’ici la mi-2019 », veut-t-il rassurer. « L’Otan ne s’est pas construit en un jour », conclut-t-il.

Source : www.cameroonweb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.