Feux de végétation : Des sanctions prévues pour des feux tardifs

7
Feux de végétation : Des sanctions prévues pour des feux tardifs

Dans un communiqué rendu public, le ministère de l’Environnement, du Développement durable et de la Protection de la nature fixe des deadlines de mise à feu précoces suivant les régions administratives du pays.

Cette mesure du ministre vise essentiellement à mieux gérer les feux de végétation et réduire de manière considérable les risques que pourraient engendrer d’éventuels feux tardifs. Ainsi les dates limites des feux précoces sont fixées selon le programme ci-après :

Région maritime : 15 janvier 2020 pour Avé, Yoto et Vo ; 15 février 2020 pour les Lacs et Bas-Mono

Région des plateaux : 31 décembre 2019 pour plateaux-est et 15 janvier 2020 pour plateaux-ouest

Région centrale : 31 décembre 2019 dans les zones savanicoles et 15 janvier 2020 dans la zone forestière (Adélé)

Région de la Kara : 20 décembre 2019 et 15 décembre 2019 pour la Région des savanes.

Ces feux, souligne le ministre David Wonou Oladokoun, doivent être allumés de préférence entre 05 heures ou 07 heures ou en temps relativement frais ou calme et ceci en équipe suivant un respect scrupuleux du calendrier.

Le ministre porte également à la connaissance des « voyageurs, fumeurs, éleveurs, paysans, chasseurs et apiculteurs » que tout feux criminel est puni par la loi.

Les pare feux, précise la note, doivent être réalisés autour des plantations forestières, des champs de cultures, les hameaux, les greniers à vivres, les forêts communautaires, les forêts classés ou sacrés, les réserves de pailles, etc…

Tout contrevenant à ces règles, prévient David Wonou Oladokoun, sera sanctionné conformément au code pénal et au code forestier.

Les feux tardifs, rappelons-le, constituent très souvent une menace pour flore et la faune.

Edem A.

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here