Faure Gnassingbé-Réckya Madougou: une dangereuse combinaison pour la sous-région?

Couple Reckya Madougou - Faure Gnassingbe

«Nous condamnons l´arrestation de Monsieur Djimon Oré, exigeons sa libération immédiate et sans condition; arrêté et incarcéré dans un de ces centres de torture, pompeusement dénommé Service Central de Recherches et d´investigations Criminelles (SCRIC); son tort pour les tenants de la dictature clanique est d´avoir fait usage de son droit à la liberté d´expression, pourtant contenue dans la Constitution Togolaise. Monsieur Oré doit rapidement recouvrer la liberté et regagner sa famille dans les meilleurs délais. Notre condamnation et notre exigence de libération valent également pour tous les autres prisonniers politiques, qu´ils soient du PNP ou de l´affaire dite « Tigre Révolution ».» S.T.

«…L´un, dictateur jusqu´à la moelle, haïssant, appauvrissant son peuple, abhorrant toute idée d´alternance au pouvoir; l´autre, démocratiquement élu, malgré les allures autoritaires et dictatoriales dont il se fait accuser, Patrice Talon reste le Chef d´État le plus fréquentable d´entre les deux, politiquement parlant. Il n´est donc pas étonnant qu´entre le curieux doyen des Chefs d´État dont la violation des droits de l´homme, la pratique du tribalisme, du copinage semblent être les points forts, et le voisin de l´est qui rêvait d´un seul mandat au pouvoir, ce ne soit pas le grand amour..

Voilà un extrait de ce que nous écrivions il y a quelques mois en parlant de la possible colonisation du Bénin par Faure Gnassingbé qui avait tourné court après le rejet de la candidature à la présidentielle béninoise de Réckya Madougou. À l´époque il n´était pas encore clairement question des valises d´argent avec lesquelles elle aurait débarqué d´un pays trés proche situé à l´ouest de Bénin. Mais le député de la 8e circonscription Rachidi Gbadammassi expliquait dans une conférence de presse organisée en février 2021 son refus de parrainer la candidature de la controversée conseillère du président du Togo par l´engagement d´un pays étranger et voisin aux côtés de la candidate. L´honorable béninois n´y était pas allé de main morte pour accuser à l´époque sa compatriote d´être à la solde de puissances étrangères pour destabiliser le Bénin.

Aujourd´hui, l´interview accordéé à une chaîne de télévision française par le président béninois Patrice Talon donne beaucoup plus de précisions quant aux obscures ambitions de la belle Réckya arrivée de l´ouest avec des idées pas très catholiques pour son pays le Bénin. Venir de l´étranger et avoir des ambitions pour devenir président ou présidente dans son pays natal n´est pas en soi un délit; mais la proximité, le bon voisinage qui est supposé régner entre les deux pays et surtout le respect mutuel entre chefs d´État tout court et de la sous-région, interdisent de façon tacite l´ingérence dans les affaires politiques des autres pays voisins. Que Réckya Madougou soit conseillère du président Faure Gnassingbé du Togo n´est pas un crime si son employeur est satisfait par son travail qui devrait profiter au développement de notre pays. Les supposées relations intimes ou autres entre les deux ne devraient intéresser personne, puisqu´il y va de leur vie privée. Seulement, cette supposée intimité ne doit pas être synonyme de gaspillage de l´argent du contribuable togolais. En plus, le président togolais, quelle que soit la façon dont il est arrivé au pouvoir, est un homme public ayant en main la gestion de tout un pays. Donc il est supposé rendre compte à son peuple, et ce de façon régulière. Pour la retenue diplomatique, le président béninois dans l´entrevue, malgré les multiples relances des journalistes, n´avait pas voulu donner le nom du pays ou du chef d´état dont il était question. Mais tout le monde savait qu´il s´agissait bien du Togo et de Faure Gnassingbé.

Pourquoi sponsoriser une candidate pour les présidentielles béninoises pour le compte de l´opposition à Patrice Talon à partir du Togo? Quelles explications donne-t-on aux Togolais depuis Lomé 2 quant à l´origine et le but des milliards dans les valises de Réckya Madougou à son arrivée au Bénin, pendant que les masses laborieuses tirent le diable par la queue? Les milliards de francs CFA dont parle Patrice Talon ne sont peut-être que la partie visible de l´iceberg. D´après notre réflexion de Togolais et d´Africain désabusé par les pratiques impérialistes et surtout racistes de la France qui ne veut en aucun cas lâcher le continent noir francophone, nous osons croire que le bon élève assidu de la Françafrique qu´est aujourd´hui Faure Gnassingbé au Togo, qui est prêt à tout brader à l´ancien colonisateur pour rester éternellement au pouvoir, devienne le valet local, le ventre mou de la sous-région par lequel la destabilisation du Bénin, certainement programmée par les autoritaires françaises, devrait se réaliser.

Les évènements et les faits parlent d´eux-même. La France, habituée dans l´espace francophone à des chefs d´état béni-oui-oui, ne supporte pas qu´un président africain comme Patrice Talon puisse prendre des airs de liberté en adoptant un franc-parler et en cherchant pour son pays des partenaires économiques autres que français. Si le président béninois accuse Réckya Madougou d´être l´un des instigateurs des violences pré-électorales qui avaient fait plusieurs morts et blessés, et que tout le monde sait qu´elle arrivait de Lomé, les vrais instigateurs, les sponsors proches et lointains des violences et de la volonté manifeste de troubler ou d´empêcher le scrutin présidentiel sont vite identifiés. La saisie fin avril 2021 de 70 mille cartouches de calibre 12 par la police béninoise dans un véhicule accidenté venant du nord du Togo, et dont le conducteur décédé et le survivant sont de nationalité togolaise, est un évènement troublant qui vient s´ajouter aux nombreuses interrogations quant aux intentions réelles du régime togolais et surtout de Faure Gnassingbé vis-à-vis de la situation politique au Bénin et de la situation personnelle de l´incarcérée Réckya Madougou. Et comme par enchantement la police togolaise a annoncé à son tour la saisie de 13 000 cartouches du même calibre dans une voiture à Lomé le même jour; une cargaison qui serait également programmée pour être acheminée au Bénin, mais la communication par la police s´est faite quelques jours plus tard.

Pour qui connaît le régime togolais et ses méthodes aurait de la peine à croire une telle information qui ne serait qu´inventée pour relativiser la saisie de munitions envoyées du Togo et saisies sur le territoire béninois. Sinon pourquoi la police togolaise n´a-t-elle pas fait l´annonce le même jour comme les autorités béninoises l´ont fait et attendent que des jours passent? En tout cas les Béninois ont intérêt à protéger ce qu´ils ont chez eux comme acquis politique. Si les Togolais avaient le choix, ils signeraient les yeux fermés pour avoir la situation politique béninoise. Patrice Talon dictateur? Peut-être. Mais nous préférons des « dictateurs »comme Talon qui ont un franc-parler vis-à-vis de nos éternels donneurs de leçons, qui pensent au développement de leurs pays, qui n´entretiennent pas d´armées claniques, qui ne s´entourent pas de maîtresses qui engloutissent des milliards de nos francs et avec qui la peur qu´ils s´éternisent au pouvoir n´est pas grande.

En attendant, pour la sécurité du Bénin, pour la préservation des acquis démocratiques dans ce pays qui ne demandent qu´à être améliorés, pour la sécurité du Togo pour que les choses changent positivement sur le plan politique, pour la sécurité de la sous-région, nous demandons à tous ceux qui seraient tentés, manipulés ou pas, par des mains obscures, proches ou lointaines, de s´immiscer dans les affaires politiques internes de leurs voisins, de s´abstenir. Des « Patrice Talon », nous en avons besoin en Afrique; certes, comme tout être humain, aucun président, aussi propre soit-il, ne peut prétendre être parfait. L´Afrique a déjà perdu beaucoup de ses dignes fils qui voulaient changer les choses; la plupart mal compris et trahis par leurs propres frères. Sylvanius Olympio, Kuame N´Krumah, Sékou Touré, Patrice Lumumba, Thomas Sankara,..la liste n´est pas exhaustive, hélas!

Samari Tchadjobo
09 mai 2021
Allemagne

Source : 27Avril.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.