Faure Gnassingbé : « Les liens qui unissent l’Afrique et la Chine sont pérennes… »

49
Faure Gnassingbé : « Les liens qui unissent l’Afrique et la Chine sont pérennes... »


Les liens qui unissent l’Afrique et la Chine sont pérennes, car ils se nourrissent de la sève vivifiante de l’amitié ». C’est en ces mots que le Chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé a salué ce mardi 04 septembre 2018, l’attente et la coopération qui existent entre l’Afrique et la Chine.

Une entente matérialisée par l’organisation pour la 7ème fois de suite, du Forum sur la coopération Chine-Afrique (FOCAC).

Dans son discours prononcé lors d’une table ronde organisée ce mardi à Pékin et marquant la fin du sommet Chine-Afrique, le Président togolais a tenu à féliciter l’organisation de cette rencontre qui selon lui « est une véritable célébration de l’amitié et du progrès ».

Il a exprimé sa gratitude au peuple chinois pour l’accueil réservé aux délégations africaines et a salué les grandes décisions prises lors de ce sommet.

« Depuis notre arrivée à Beijing, nous sommes l’objet de mille attentions, dans la pure tradition d’hospitalité multi séculaire du peuple chinois, (..). Dans le cadre de ce Forum et généralement dans les relations sino-africaines, votre pays met un point d’honneur à promouvoir un modèle exemplaire du partenariat Sud-Sud, mutuellement bénéfique qui se diversifie et se renforce », a laissé entendre Faure Gnassingbé.

Le Président togolais a pour l’occasion, souhaité que ces efforts se poursuivent entre la Chine et les pays du continent africain dans l’intérêt des deux peuples.

« Nous entendons poursuivre cette dynamique, dans l’intérêt de nos peuples respectifs, pour construire ensemble une communauté de destin sino-africaine encore plus solide ainsi que le rappelle le thème du sommet qui nous rassemble », a indiqué le Président Faure Gnassingbé.

Selon Faure Gnassingbé, la Chine et l’Afrique auront des destins liés au 21ème siècle et s’il est vrai que l’Afrique ne se développera pas sans la Chine et son savoir-faire, il est tout aussi vrai que la Chine, de son côté, a besoin de l’Afrique pour continuer à prospérer, a déclaré le Président togolais.

« Le leadership de la Chine et l’engagement du président Xi JINPING doivent en cela être reconnus parce qu’ils convergent avec l’aspiration de nos Etats africains à consolider les bases de notre croissance économique et à nous intégrer harmonieusement dans la diversité mondiale, sur la voie de la prospérité. Nous avons foi dans la coopération lorsqu’elle produit des résultats tangibles et contribue réellement à favoriser les avancées économiques de nos Etats et à améliorer la vie de nos populations », a-t-il poursuivi.

D’après le N°1 du togolais, depuis dix-huit ans, les nombreuses réalisations obtenues dans différents secteurs ont fait du Forum sur la coopération sino-africaine, une importante plate-forme pour le dialogue collectif et une véritable bannière de la coopération internationale.

À titre d’illustration, il a rappelé le volume des échanges commerciaux entre la Chine et l’Afrique qui a été multiplié par 17 entre 2000 et 2017.

« Je suis heureux de dire que nous sommes sur le point de marquer ce nouveau départ pour le Forum sur la coopération sino-africaine, en ouvrant de grandes perspectives au développement commun, avec des plans de coopération gagnant-gagnant », a-t-il insisté.

« Ici en Chine, terre de progrès technologiques, je voudrais inviter nos partenaires à étendre le champ d’expérimentation de l’innovation jusqu’en Afrique dans un fructueux brassage, notamment avec la jeunesse, relève de demain », a-t-il exhorté.

Raphaël A.

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here