Faure Gnassingbé et Erdogan : les points clés de la rencontre

Publicités

Comme annoncé, le président Turc, Recep Tayyip Erdogan était mardi 19 octobre 2021 en visite officielle à Lomé.

Lire aussi : Au Palais de la Marina, Faure Gnassingbé accueille Erdogan avec deux de ses pairs

À cette occasion, le N°1 turc, accompagné d’une forte délégation ministérielle composée de hauts fonctionnaires et d’opérateurs économiques turcs, a été accueilli par son homologue, Faure Gnassingbé avec qui il a eu une séance de travail au palais de la présidence de la République à Lomé.

Publicités

Un protocole d’accord a été signé à cette occasion entre les deux Chefs d’État en présence des membres de leur gouvernement. Et ce sont les Chefs de la diplomatie des deux pays (Robert Dussey pour le Togo et Mevlüt Çavuşoğlu pour la partie Turque) qui ont scellé le document cadre ceci, sous le regard attentif des présidents, Faure Gnassingbé et Recep Tayyip Erdogan.

Publicités

Après cette étape, les deux chefs d’Etat ont tenu une conférence de presse où ils ont chacun, exprimé les intérêts de ce rapprochement diplomatique entre Lomé et Ankara.

Lire aussi : Togolais tué en Turquie : le Président Erdogan saisi de l’affaire ?

Pour M. Erdogan, le Togo dispose d’énormes potentialités pour l’émergence de la sous-région ouest africaine.

« Le Togo mérite des éloges dans le cadre de ses soutiens dans la lutte contre le terrorisme. Il a une position très stratégique dans la sous-région ouest-africaine. Nous voulons jeter ensemble les bases d’une coopération bilatérale dans le secteur de la défense, de la lutte contre le terrorisme, de l’agriculture, de l’éducation, le tourisme, de l’industrie et du commerce », a-t-il déclaré.

C’est dans cette logique que Recep Tayyip Erdogan et son homologue du Togo, ont convenu d’aller vers un renforcement de leurs relations de coopération, de diversifier davantage leurs relations commerciales et de faciliter les flux d’investissement entre Ankara et Lomé.

Ils se sont d’ailleurs félicités de l’entente trouvée entre leurs deux pays, destinée à la levée des restrictions en ce qui concerne les conditions d’obtention des visas pour les détenteurs de passeports diplomatiques et de service, ainsi que les réflexions en cours pour la mise en place d’une liaison aérienne entre les deux pays, « en tant que gage d’une meilleure mobilité entre les hommes et les biens ».

Lire aussi : Togo : des trafiquants de drogue mis aux arrêts !

Le Président Faure Gnassingbé a, pour sa part, rassuré son homologue turc des réformes économiques entreprises par le Togo ces dernières années avec pour fondement, le Plan national de développement (PND).

« Avec ce PND, notre pays a entrepris de nombreuses réformes en ce qui concerne l’assainissement du climat des affaires. Ce qui fait du Togo un territoire attrayant vis-à-vis des investisseurs », s’est-il réjoui.

Faure Gnassingbé a également profité de cette occasion pour expliquer à l’opinion, le choix qu’a fait le Togo de se rapprocher davantage de la Turquie.

« Nous savons tous que nous sommes dans une région troublée et qui traverse des crises sécuritaires. Chaque pays cherche à se prémunir. Reconnaissant les capacités de l’industrie militaire de la Turquie, nous nous sommes rapprochés d’elle. Oui, la défense et la sécurité sont une priorité pour nous », a-t-il indiqué.

Il faut rappeler que les Présidents Faure Gnassingbé et Recep Tayyip Erdogan ont été rejoints par les présidents, Rock Marc Christian Kaboré du Burkina-Faso et George Oppong Weah du Liberia qui sont repartis dans la soirée de ce mardi.

Avec Afreepress

Publicités


Publicités


Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.