Faure Gnassingbé attendu au stade Dr Kaolo de Tsévié pour le congrès de son parti

Créé en Avril 2012 à Atakpamé, le parti Union Pour la République (UNIR) de Faure Gnassingbé qui a tissé sa corde au bout de celle du Rassemblement du Peuple Togolais (RPT) de Gnassingbé Eyadéma, tiendra son congrès statutaire dans la ville de Tsévié à 35km environ de Lomé, samedi et dimanche.

Et pour cette grande rencontre du parti qui tient le pays d’une main de fer, le fils du général Eyadéma, actuel président provisoire du parti et chef d’Etat est très attendu par les siens, mais aussi par ses détracteurs qui se demandent quelle astuce va-t-il trouver cette fois, pour esquiver dans son probable discours, la crise actuelle que traverse le pays.

Certes, c’est une occasion ultime pour l’entendre dire de sa bouche, ce qu’il envisage pour une sortie de crise, une crise née de lui-même, dans son mic-mac depuis 2006 sur le sujet des réformes.

Très adulé par les cadres et ses ministres, comme le Premier ministre prêt à le voir président à vie au Togo, Faure Gnassingbé saura encore jouer entre les mots si jamais il n’échappait pas au micro. Il sait très bien le faire, parler des sujets brûlants, sans être net !

Pourquoi Tsévié ?

On sait qu’il y a quelque semaines, Komi Klassou, le Premier ministre annonçait dans la même ville, la volonté du parti UNIR de ramener la constitution postcoloniale de 1961 qui préconise un mandat présidentiel de 7 ans, renouvelable à volonté.

Pendant deux (02) jours, le parti bleu se concertera autour du thème Unir nos énergies pour un développement harmonieux du pays. ce sera samedi 28 et dimanche 29 octobre à Tsévié.

A. Lemou

www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.