Faible mobilisation dans la ville Tabligbo

291
Togo

D’aucuns diront que ce n’est pas un meeting politique que le gouvernement organise à Tabligbo ce mercredi. C’est vrai. Il s’agit tout simplement d’un Conseil des ministres qui est délocalisé. Mais à voir l’ampleur qu’a voulu donner le préfet de Yoto à l’événement, à travers sa note invitant la population de cette ville (même les enseignants et les élèves à laisser leurs classes), on penserait à une forêt humaine dans les rues.

C’est un secret de Polichinelle. Tous les préfets, au Togo, ont une « coloration bleue », c’est-à-dire sont des militants du parti au pouvoir. Et donc, il n’échappe à personne que cette note rendue publique par le sieur Alibo Yao (préfet de la localité) a été le fruit d’un ordre reçu de la hiérarchie. Il faut que Tabligbo se mobilise pour accueillir Faure Gnassingbé.

Seulement, les membres du gouvernement et Faure Gnassingbé lui-même sont déjà arrivés dans la ville. Mais ce qu’on attendait n’a pas été au rendez-vous. On voit bien qu’il est difficile pour une population prise en otage par une misère indescriptible, dans une ville qui regorge de nombreuses richesses, de se mettre sous le chaud soleil et applaudir ceux à qui profitent ces richesses.

Non seulement ces richesses ne profitent pas à la population de Tabligbo, mais aussi les fils et filles de cette localité sont traités comme des moins que rien par les expatriés, détenteurs des usines de cimenterie, au nez et à la barbe de ces autorités qui se réunissent dans cette ville aujourd’hui.

Depuis le 30 juin 2015 où le drame s’est produit à Tabligbo, avec l’explosion d’une citerne à l’intérieur de Wacem, ce qui a fait plusieurs victimes, combien de ces autorités se sont rendues dans cette ville pour soutenir cette population ?

D’ailleurs, le cadre dans lequel se trouvent ces ministres (images) à leur arrivée dans la ville, montre l’état de déliquescence totale du milieu. Mais apparemment, cela ne semble pas encore les interpeller.

Au-delà de tout, la réunion du Conseil des ministres, elle, va se tenir. Elle a d’ailleurs débuté, à en croire les informations. Peut-on espérer dans les jours à venir de grands travaux de réhabilitation de cette ville, une fois que Faure Gnassingbé est allé constater les dégâts ce mercredi ? Bon bref, ce n’est pas le motif de son déplacement du jour.

Les Togolais doivent se contenter du compte rendu des travaux de ce Conseil des ministres qui sera magistralement lu ce soir à télévision nationale par le ministre en charge de la Communication, Foli Bazi Catari. Tant mieux si une décision prend en compte la détresse de la population de Tabligbo…

I.K

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here