Explosion de camion à Anié: ce qui s’est réellement passé [BILAN]

Un camion citerne faisant la liaison Lomé-Ouagadougou s’est renversé ce matin aux environs de 10h-11h en plein cœur de la ville commerciale d’Anié sur la nationale N°1 provoquant des pertes en vies humaines dont celle d’une fillette gardant un atelier et du chauffeur et son apprenti dont les corps sont calcinés.

Les enquêtes se poursuivent selon les responsables des forces de sécurité pour déterminer les causes et responsabilités dans cet accident. Il faut rappeler que la plupart de ces véhicules poids lourds sont souvent des sujets à problème dans les villes qu’ils traversent.

Et pareille situation et comme c’est le cas souvent, la protection civile notamment le corps des sapeurs pompiers intervient après le drame.

Le plus souvent faute de moyens. Car la protection civile est le dernier souci de nos gouvernants. Ils préfèrent doter le pays de moyen de répression que de protection civile.

Le corps des sapeurs-pompiers du Togo, créé en 1984 par décret présidentiel avec une compétence nationale. Il ne comptait qu’une caserne opérationnelle à Lomé jusqu’en 2012.

Le corps compte aujourd’hui six casernes répartis sur le territoire national notamment deux à Lomé, une à Atakpamé, une a Sokodé, une à Kara et une à Dapaong. Mais il manque de moyens pour accomplir leur mission.

Togoscoop.info

Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.