Exigence de transparence

56

L’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE) est une coalition composée de gouvernements, d’entreprises, de groupes issus de la société civile, d’investisseurs et d’organisations internationales.

Elle veille à une meilleure gouvernance dans les pays riches en ressources minières à travers la vérification et la publication complète des paiements effectués par les entreprises et des revenus perçus par les gouvernements provenant du pétrole, du gaz et des minerais. 

Avec l’essor de l’activité minière, le Togo s’est engagé dans l’apprentissage des principes de transparence en adhérant à l’Initiative il y a 6 ans.

Il se doit de publier chaque année un rapport démontrant la mise en œuvre d’une véritable politique de transparence avec des effets éprouvés sur le quotidien des populations vivant proches des sites miniers.

Le dernier rapport rendu public concerne l’année … 2016. Un peu tardif sans doute, mais il a le mérite d’exister.

Sur la base des données reportées par l’Etat, les revenus générés par le secteur minier totalisent un montant de 13,611 milliards de Fcfa pour l’année 2016. Ce montant inclut les paiements encaissés directement dans les comptes budgétaires de l’Etat pour un montant de 13,500 milliards et les paiements sociaux (volontaires et obligatoires) encaissés par des tierces parties pour un montant de 0,111 milliards, indique le document.

La part des revenus alloués directement au budget de l’Etat, et qui représente 99% du total des revenus du secteur, provient du secteur minier à hauteur de 82% et de l’exploitation des nappes souterraines (eau) à concurrence de 8%. 

Le reste des revenus provient du secteur des carrières et de la commercialisation de l’or qui représentent tous les deux 10% des revenus budgétaires provenant du secteur extractif. 

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here