Examen du texte en plénière

1128

Les députés doivent examiner ce vendredi en séance plénière le projet de loi sur les réformes constitutionnelles, validé la veille par la Commission des lois.

Une partie de l’opposition parlementaire s’oppose au projet car elle souhaite voir introduite une disposition permettant la rétroactivité de l’article concernant la limitation du mandat présidentiel. Ce qui n’est pas possible d’un point de vue constitutionnel. Tout ça pour empêcher le président sortant de se représenter.

Du côté du gouvernement, on s’en tient au chronogramme fixé par la Cedeao qui joue un rôle de médiateur dans le règlement de la crise politique.

‘Qu’ils fassent ce qu’ils veulent. La Cedeao avisera’, a réagi Jean-Pierre Fabre, le chef de l’ANC dont le parti refuse également de participer aux élections législatives du 20 décembre. Avec d’adoption des réformes, c’est le second rendez-vous fixé par la Cedeao.

L’opposition togolaise est sans doute la seule en Afrique à refuser une limitation du mandat présidentiel.

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here