Evala: Festival politique ou célébration traditionnelle ?/Ce qu’en pensent des Togolais

207

C’est un débat qui persiste depuis plusieurs années, chaque mois de juillet lorsque les pays kabyès renouent avec les luttes traditionnelles Evalas, célébrations qui attirent le gotha de la classe politique, économique voire religieuse de notre pays dans la ville de la Kara au nord Togo. La forte présence politique à cette manifestation, lui enlève-t-elle sa sacralité, ou à sa substance traditionnelle ? La participation des hommes politiques politise-t-elle du coup l’événement ? …. Togomatin se propose de creuser des sillons à ce débat à travers ce micro trottoir réalisé, qui permet d’ailleurs de savoir ce que les uns et autres pensent des Evala…

Abidé Assem, Etudiant « Evala est une tradition dont l’esprit est à saluer. Toutes les fêtes traditionnelles ont le mérite d’être incarnées par un bon esprit. Pourquoi cette fête traditionnelle fait autant polémique à chaque édition ?

C’est le fait qu’on ait l’impression qu’elle est utilisée par les politiques à des fins électorales. Eyadema faisait presque un mois en pays Kabyè pour cette fête. Actuellement, le président Faure fait une semaine. Cela a été réduit mais le caractère politique et les discours des chefs cantons posent un problème. Je pense qu’il faut que le pouvoir penche plus sur le côté économique et développer des initiatives lors de cette fête au lieu de laisser à ce qu’elle prenne une connotation politique.

C’est le fait qu’on ait l’impression qu’elle est utilisée par les politiques à des fins électorales. Eyadema faisait presque un mois en pays Kabyè pour cette fête. Actuellement, le président Faure fait une semaine. Cela a été réduit mais le caractère politique et les discours des chefs cantons posent un problème. Je pense qu’il faut que le pouvoir penche plus sur le côté économique et développer des initiatives lors de cette fête au lieu de laisser à ce qu’elle prenne une connotation politique C’est le fait qu’on ait l’impression qu’elle est utilisée par les politiques à des fins électorales. Eyadema faisait presque un mois en pays Kabyè pour cette fête.

Actuellement, le président Faure fait une semaine. Cela a été réduit mais le caractère politique et les discours des chefs cantons posent un problème. Je pense qu’il faut que le pouvoir penche plus sur le côté économique et développer des initiatives lors de cette fête au lieu de laisser à ce qu’elle prenne une connotation politique de l’État dans ses tournés dans différents villages pendant les périodes d’Evala ».

Emefa Dosseh, Developpeur web «Quand tous les politiques laissent les affaires d’Etat pour aller assister aux Evala, les priorités du pays sont là et attendent… Evala apporte quoi au Togo en général? Au Sénégal, c’est devenu un phénomène, la lutte, un évènement culturel et médiatique. Les entreprises sponsorisent ça, ça rapporte de l’argent dans la caisse de l’Etat, le tourisme en profite, les jeunes entreprennent avec. J’ai rencontré des jeunes entrepreneurs qui ont sponsorisé ça et ont boosté leur chiffre d’affaire. Dans ce cas, la lutte est valorisée et reflète une culture qui profite à tout le Sénégal ».

Togo matin

www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here