Et si Agbéyomé redescendait sur terre !

Cela fait des jours que l’opinion tant nationale qu’internationale connaît le verdict des urnes de la présidentielle du 22 février au Togo.

Pendant que les regards sont tournés vers la cour constitutionnelle qui doit confirmer ou infirmer les résultats publiés de façon provisoires par la CENI, un des candidats a choisi de troubler la quiétude qui a pourtant marqué tout le processus.

Agbéyomé Kodjo, puisque c’est de lui qu’il s’agit, veut donner de l’insomnie à tout un peuple qu’il prétend aimer et entrevoit gouverner. On le sentait venir avant même la proclamation des résultats par la CENI.

Contre toute logique réglementaire, le candidat Kodjo s’autoproclamait vainqueur sans pour autant être précis sur son pourcentage. Toute nation souveraine a un arsenal juridique propre à lui. Le Togo n’en fait pas exception. Et comme le disait entre temps le Président Obama, les pays africains doivent savoir faire confiance à leurs institutions.

Celles-ci doivent avoir le plein pouvoir et justement c’est ce qui se fait valoir dans le processus de cette élection. Rien n’a été fait au détriment des règles juridiques préétablies et propre au Togo.

Certes, la loi autorise les candidats à porter plainte en cas de désaccord sur certains points. En déposant un recours, le candidat Kodjo Agbéyomé fait preuve de responsabilité et démontre à tous son côté fort, un citoyen qui veut donner force et respect à la loi. Mais à revenir appeler les populations à la rue fait preuve de mauvaise foi.

Le Togo vient de très loin et Agbéyomé Kodjo compte parmi les grands architectes de ce pays. Point besoin de rappeler certains faits. L’essentiel ici, c’est que chacun des candidats est togolais et comme tel aimerait le Togo et ses enfants.

Que toutes les parties fassent l’effort de préserver la paix, ce bijou tant utile et vital à tous. En attendant le verdict de la cour constitutionnelle, que ceux qui envisagent de replonger le pays dans le noir sachent qu’au bout de toute guerre se pointe toujours le dialogue.

Pour l’heure, le grand intérêt serait que Kodjo et ses amis apportent avec preuves à l’appui comment ils ont été volés et à quel pourcentage ils gagnent.

Au demeurant, il est déjà établi par lui-même et Kpodzro qu’une victoire au premier tour pour un scrutin à deux tours n’est aucunement pas une surprise puisque selon leur logique, Kodjo Agbéyomé gagnerait lui aussi au premier tour.

Il ne reste à l’état-major du MPDD à satisfaire l’ambassadeur des USA en lui donnant les résultats à leur possession bureau de vote par bureau de vote pour ainsi clouer le bec à ceux qui leur volent autant de fois la victoire. N’est-ce pas le plus facile à jouer ?

Nouvelle Opinion No 658

Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.