… Et le gouvernement ouvre encore une enquête !

2819


Ce n’est plus un secret pour personne. Les forces de l’ordre et de défense ont tiré sur les manifestants samedi dernier à Lomé et dans plusieurs villes du pays. A Lomé particulièrement, plusieurs témoins ont aperçu un pick up de couleur noire duquel sont tirées des balles sur les manifestants, faisant des morts et des blessés.

Dans un communiqué, le gouvernement dit avoir ouvert des enquêtes pour trouver les persones qui ont tiré sur les manifestants. « Les investigations sont en cours pour élucider les circonstances de ces faits graves. Aussi, le véhicule en cause ainsi que ses occupants font-ils en ce moment l’objet de recherches actives par les services de police et de gendarmerie », a-t-on noté dans le communiqué du gouvernement.

Des investigations qui n’aboutissent jamais, selon de nombreux observateurs. Il va sans dire que la situation socio-politique au Togo connaît de plus en plus de mauvais jours, encore deux morts dont un enfant et plusieurs blessés, selon le communiqué du gouvernement togolais.

« Il s’agit d’un enfant tué par balle par des individus à bord d’un véhicule 4X4, sans plaque. Des recherches sont actuellement en cours, pour retrouver le véhicule et les auteurs » a déclaré, le général Yark Damehane.

Cependant, plusieurs témoins sont formels : il s’agit d’un véhicule pick-up de couleur noire immatriculée AY 0879 TG dans laquelle se trouvaient des militaires. C’est à bord cette voiture que les forces de défense ont tiré sur le gamin qui ne manifestait pas.

La Coalition des 14 partis de l’opposition n’entend pas s’arrêter là en ce qui concerne la lutte pour arrêter la campagne électorale en cours. De nouvelles manifestations prévues à compter de ce lundi 10 au mardi 18 décembre 2018, des marches pacifiques contre la campagne électorale en cours, comptant pour les législatives du 20 décembre prochain.

Nicolas

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here