Et Gilbert Bawara adoucit la voix ! 13 février 2018

205

Et Gilbert Bawara adoucit la voix !                                                                             13 février 2018
Gilbert Bawara

Par Marcelle Apévi, togo-online.co.uk

Le sulfureux ministre, porte-parole du RPT/UNIR et du gouvernement, le très impoli de tous semble avoir trouvé le chemin progressif de la raison. Peux mieux faire peut-on le noter, suite à sa sortie de lundi sur Africa 24. Contrairement aux insultes auxquelles il a habitué les Togolais et l’opinion, l’homme semble avoir perdu du coup son latin. Pour une première fois dans sa vie, il a répondu posément et respectueusement aux questions qui lui ont été posées. Bien-sur que le chat ne peut perdre son miaou.

Passons.

L’on s’attendait que l’homme vociférerait et crierait sur tous les toits que le destin du Togo devrait passer par le fameux référendum par lequel ils jurent tous, je veux parler des béquilles du pouvoir aussi. Contrairement à ce qui se disait, qu’il n’était pas possible de discuter du départ de Faure Gnassingbé, Gilbert Bawara, alias la vache qui rit, a laissé entendre qu’il n’y aura pas de sujets tabous autour de la table de discussion. Chose plutôt étonnante d’entendre ce Gilbert Bawara tenir ces propos digne d’un homme qui réfléchit par la tête et non par la panse. Peut-être qu’il s’agit des conséquences des pressions énormes qui pèsent ces derniers temps sur le RPT/UNIR.

En effet, le président Nigérian, Buhari a mis le pied dans le plat et dit haut, ce que ses collègues ont du mal à dire au jeune dictateur sanguinaire. Il n’est pas question de négocier l’alternance démocratique et pacifique sur le continent. Le message est donc clair. Au moins lui a pu reconnaitre la gouvernance de Faure Gnassingbé et ses sbires constituent un danger permanent qui va embraser la sous-région plus qu’elle l’est déjà, si rien n’est fait pour les arrêter.

L’on peut donc croire qu’à ce dialogue, le RPT/UNIR se comportement dignement et donnera sans détour au peuple Togolais, ce qu’il désire de plus ardent, le départ pure et simple de Faure Gnassingbé et la fin de la dictature.

« La fin justifie les moyens » dit-on. Le peuple Togolais ne doit nullement vendre la peau du loup sans l’avoir vu. Il faut rester mobiliser pour intervenir quand le moment viendra, mauvaise nouvelle ou bonne nouvelle. Dans tous les cas, le peuple doit se mobiliser car seul lui sera vainqueur et non le contraire.

Togo-Online.co.uk

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here