Essohanam Gnebi, concepteur de multiprises et luminaires décoratifs… en bois made in Togo

96

Ce jeune entrepreneur de 33 ans met sur le marché togolais, depuis deux ans des multiprises en bois et des luminaires décoratifs…. made in Togo.

Après un BAC F3 suivi d’une formation en informatique, Essohanam Gnebi se jette dans l’entrepreneuriat en créant une structure dénommée ElectroInfo à partir de laquelle il fabrique des multiprises, des luminaires décoratifs et bien d’autres.

Ces produits sont bien accueillis sur le marché. Bien que les multiprises en bois existent depuis une dizaine d’années au Togo, il leur en donne une touche particulière. « La principale innovation dans ma création a été de constituer toute la prise à partir de bois et de ne laisser que l’espace pour insérer les prises femelles et les fils. Il en va de même pour toutes les autres créations. Lampes de chevet, de bureau, de table ou encore luminaires et cadres de photos, j’ai apporté une touche décorative à tous ces objets que nous utilisons presque chaque jour », explique-t-il sur le site togofirst.com. L’autre spécificité est qu’il y ajoute à ses multiprises des ports UBS.

Jusqu’à présent, il finance tout sur fonds propre. L’entrepreneur souhaite bénéficier des appuis parce qu’il pense avoir prouvé que s’il est soutenu, il peut faire beaucoup de choses. « L’achat du bois, la sous-traitance avec les ébénistes, la recherche des meilleurs matériaux électriques et électroniques, tout cela nécessite désormais une plus grande organisation. Pour cela, je multiplie les participations aux concours et appels d’offres pour essayer de gagner un prix ou une enveloppe conséquente qui puisse me permettre de mieux m’établir », espère Essohanam Gnebi.

Son entreprise manque de moyens financiers et de communication, reconnait-t-il. Malgré tout, il s’emploie à « devenir une entreprise nationale, spécialisée dans la fabrication de produits électroniques à partir de produits locaux, réalisés avec design, goût et innovation, selon le vouloir du client ». Et de conquérir par la suite l’Afrique.

Dans son cas particulier, comme lui-même le dit, il lui rester à persévérer dans l’abnégation tout en espérant qu’une bonne volonté frappera à sa porte de sorte que son projet décolle.

A.H.

Source : www.lomechrono.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here