Eric Dupuy rejette l’appel à une concertation entre l’UFC et la C14

247


L’appel avait été lancé jeudi matin sur taxi fm par Dr Ekoué Gada Folly, conseiller du président de l’UFC.

Est ce que la C14 répondra favorablement à l’appel à une concertation avec l’UFC afin d’aplanir les divergences sur les 5 noms devant être votés par l’assemblée pour siéger à la CENI recomposée au titre de l’opposition parlementaire?

La réponse exprimée jeudi nuit à Africa Full Success par Eric Dupuy, conseiller en communication de la C14 joint par téléphone est “NON”.

Dr Ekoué Gada Folly, Conseiller de M. Gilchrist Olympio, président de l’UFC, invité de taxi presse jeudi matin par Eric Gato a lancé que le ‘parti faisait cette demande et laissait la voie ouverte aux autres partis de l’opposition parlementaire ANC, CAR, ADDI’. De cette concertation devrait jaillir une entente pour faire avancer le processus électoral en cour.

Le parti avait auparavant confirmé par lettre envoyé au président de l’Assemblée,le nom de Jean Claude Homawo comme son représentant à la CENI.

Et c’est cette lettre qui a bloqué mardi l’Assemblée Nationale, le vote des cinq noms des représentants de l’opposition parlementaire envoyés par la C14 fin Septembre dernier.

A la question posée par Africa Full Success à M. Dupuy joint au téléphone, la réponse a été:

“Pourquoi faire ? Est ce que l’UFC était au dialogue ? Le cadre du dialogue était bien défini. C’est une décision du comité de suivi. Est ce que l’UFC vient aux discussions du comité de suivi? Si oui, que le parti vienne alors et nous en discuterons avec le comité de suivi”

Eric Dupuy dit ne pas comprendre ‘cette obstination de l’UFC’ à demander un poste à la CENI parmi les 8 représentants fournis par la C14.

“Pourquoi le parti UNIR ne donnerait pas à l’UFC 1 siège? ” s’est il interrogé en substance.

“Tous les togolais savent que depuis le fameux accord de 2010 entre Le RPT/UNIR et l’UFC, M. Gilcrist Olympio et M. Faure Gnassingbé, sont ensemble. Ils vivent ensemble, ils dorment ensemble et donc ça ne doit rien coûter au RPT/UNIR de leur donner un poste” a poursuivi Dupuy avant de conclure: “C’est aussi ça l’amitié”.

La session de mardi avait été renvoyée par le président de l’Assemblée Nationale demandant que les deux parties aillent s’entendre en attendant la convocation d’une prochaine séance à l’Assemblée Nationale.

Visiblement, cette entente n’aura pas lieu. Peut être qu’une prochaine réunion du comité de suivi au plus vite pourra débloquer la situation et permettre à la CENI inclusive voulue par les facilitateurs, de se mette au travail pour les législatives du 20 décembre 2018.

Le recensement électoral en cours actuellement dans le pays a passé le 09 octobre denier sa première phase. La deuxième phase est annoncée pour démarrer le 17 Octobre prochain

Ken LOGO/africafullsucess.com

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here