Environnement/Eric Goulignac : « SCANTOGO s’implique dans la préservation de la biodiversité et des services écosystémiques »

31


Un atelier international de réflexion sur l’implication des entreprises dans la préservation de la biodiversité et des services écosystémiques sur le littoral et dans le Delta du Mono s’est tenu du 20 au 22 novembre à l’usine de SCANTOGO à Sika-kondji à 12 km à l’est de Tabligbo.

L’atelier a regroupé des responsables d’entreprises et d’ONG de protection de l’environnement du Bénin, Burkina-Faso, France, Allemagne, Pays-Bas et du Togo. La vingtaine de participants ont échangé sur la meilleure manière de préserver la biodiversité et les écosystèmes sur les sites de leurs entreprises. Il s’est agi d’inspirer les entreprises participantes de la nature des services rendus par les écosystèmes dans les paysages où elles opèrent. Il est question précisément d’une mise à niveau des participants sur les enjeux majeurs en cours et en vue sur le littoral béninois et togolais et leur relation avec les services éco-systémiques.

La finalité est de susciter une compréhension mutuelle sur le rôle de ces services sur les activités des entreprises et les impacts de celles-ci sur l’environnement. L’atelier a offert également un podium pour le partage des visions et stratégies liées à la sauvegarde de la nature et des services écosystémiques et permis de réfléchir à la manière de garantir le développement économique tout en protégeant l’environnement.

Durant les trois jours, les participants ont suivi des communications présentées par des experts nationaux et internationaux. Celles-ci ont porté sur la situation des entreprises et le développement durable sur le littoral et la nécessité et la manière de s’engager pour le maintien des écosystèmes en s’inspirant de la façon dont les ONG travaillent avec les entreprises dans certains pays. Ils ont aussi fait l’état des lieux de la gestion de l’environnement sur les sites industriels, réfléchi à la manière de créer des synergies au niveau des paysages et essayé de prioriser les changements à apporter pour une bonne protection de l’environnement.

Les participants ont également fait une visite de terrain dans le village d’Afito en bordure du fleuve mono qui abrite des marres aux hippopotames. Ils se sont inspirés des projets de la Réserve de Biosphère Transfrontalière du Delta du Mono piloté par le Togo et le Bénin avec l’appui de l’Allemagne. Les entreprises ont réfléchi à la possibilité de soutenir ces projets.

En ouvrant les travaux, le représentant de M. Eric Goulignac, le chef service ressources humaines de SCANTOGO, Klousseh Kodjovi a indiqué que la sécurité et la protection de l’environnement reste un enjeu majeur pour les entreprises du groupe Heidelberg Cement. Pour cela, a-t-il dit, SCANTOGO s’est engagé dans les obligations de conformité applicables à ses activités, produits et services en matière de santé, de sécurité et de l’environnement, d’assurer la protection de l’environnement y compris la prévention de la pollution sous toutes ses formes et de préserver les ressources naturelles.

Le représentant de M. Eric Goulignac a affirmé que SCANTOGO certifiée ISO 1 4001:2015 s’emploie à établir, mettre en œuvre et tenir à jour un système de management intégré selon la norme environnementale internationale. Il a émis le souhait que la rencontre engage les entreprises participantes à s’inscrire durablement dans la protection de l’environnement. Parmi les entreprises participantes, à part la SNTP, le Groupe HeidelbergCement est présent avec SCANTOGO, CIMBENIN et CALCIM (Bénin) et CIMBURKINA.

Source : www.icilome.com

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here