« Entre bricolage et l’à peu près, comment les sociétés BTP gagnent-elles les marchés publics », s’interroge le MMLK

130

« Entre bricolage et l’à peu près, comment les sociétés BTP gagnent-elles les marchés publics », s’interroge le MMLK« Comment les sociétés de travaux publics parviennent-elles à gagner les marchés publics ? », s’interroge le Pasteur Edoh Komi du Mouvement Martin Luther King (MMLK) au regard de l’état désastreux des routes dont la réhabilitation a été confiée à certaines sociétés. Les cas sont légions. Le cas le plus illustrant est celui de la route communément appelé « Tokoin séminaire ». Le MMLK interpelle de nouveau le gouvernement et les sociétés BTP sur le sujet. Lire son coup de gueule !

MMLK/ CONTRÔLE CITOYENS DES MARCHÉS PUBLICS

VOIE RAMCO- SÉMINAIRE CESAL /TOMBEAU À CIEL OUVERT : À QUI IMPUTER CETTE MÉDIOCRITÉ ? L’ENTREPRENEUR OU L’ÉTAT ?

COUP DE GUEULE DU MMLK

Les détenteurs des sociétés BTP ( Bâtiments Travaux Publics ) au Togo du moins ceux à qui l’on confie des marchés publics, continuent d’exceller à la fois dans la médiocrité et la nullité. Ces sociétés sont superbement spécialisées dans le bricolage et l’à peu près et réputés en travaux jamais bien finis. La plus simple question est celles-ci : comment parviennent elles à gagner les marchés publics ? Par les appels d’offres ou gré à gré ? Si l’on suppose que c’est par les appels offres , elles sont donc meilleures et efficaces parmi d’autres mais sur le terrain ,elles prouvent le contraire et la médiocrité se substitue aux meilleurs et à l’excellence.
A qui donc la faute? Sans nul doute, ce sont les services appropriés notamment les charges du contrôle des marchés publics auxquels le gouvernement fait confiance.
Ayant constaté les défaillances, le MMLK réagit au nom du contrôle citoyen

Pour le MMLK, il est inadmissible et écœurant que les chantiers publics soient confiés à des sociétés sensées être professionnelles dont les travaux démarrent mais s’arrêtent en cours d’exécution sans que personne ne rende à personne et personne n’inquiète personne. Les cas sont légions et la route Lomé Vogan Anfoin en est une parfaite et triste illustration. Il en est de même pour la voie Ramco – Séminaire CESAL. Pourtant bloquée pendant longtemps pour cause des travaux de réaménagement, cette voie est ouverte aux passagers et présente aujourd’hui des risques et des dangers plus que jamais. L’ état actuel est pire qu’avant. Pour preuve, au milieu de la voie se dresse un grand trou qui peut facilement avaler et engloutir des citoyens avec leurs engins sans oublier les caniveaux abandonnés avec des grosses pierres ornant les voies connexes . De véritable merde qui laisse les citoyens pantois et exclamatifs

….Huuummmm! On  dirait que cela est fait sciemment pour punir les citoyens dont les raisons sont inconnues. Sinon, tous ceux qui empruntent cette voie, ne prient sérieusement que Dieu les accompagne à sortir de cette partie accidentée et mortelle de notre capitale. Vivement, un peu de pitié pour nous! Le Mouvement Martin Luther KING prie le gouvernement à faire diligence pour le réaménagement rapide cette voie qui est d’une grande importante parce qu’elle relie une grande partie de la ville au plus grand hôpital public du pays .

Lomé, le 15 Mai 2018

MOUVEMENT MARTIN LUTHER KING -LA VOIX DES SANS VOIX .

Réagissez: http://www.africatopforum.fr

TogoTopInfos.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here