Energie : La nouvelle vocation de la CEB

43

La Communauté électrique du Bénin (CEB), une organisation du secteur électrique commune au Bénin et au Togo, couvre les activités de production, transport, distribution, importation, exportation ainsi que toutes les activités connexes. A partir de l’année prochaine, elle change de vocation.

Le changement de mission de cette institution qui a eu cinquante (50) ans cette année est acté ce mardi 27 novembre au cours d’un mini-sommet intergouvernemental entre les deux pays. En effet, à compter du 1er janvier 2019, le Bénin et le Togo importeront séparément leurs énergies.

Chargée de faire « le service public de production et de transport de l’énergie électrique », la Communauté électrique du Bénin avait le monopole d’acheteur unique au profit des deux pays. Désormais, « chaque Etat assurera l’importation directe de ses besoins complémentaires en énergie », souligne le communiqué du mini-sommet intergouvernemental organisé hier à Lomé.

Selon toujours ce document rendu public à suite à la rencontre, « La CEB devient désormais gestionnaire de réseau de transport d’énergie avec pour activité connexe la poursuite de l’exploitation des moyens de production du barrage de Nangbéto et des deux turbines à gaz installées dans les deux pays ».

En réalité, ce chamboulement s’explique par l’incapacité de la CEB à répondre aux attentes. Elle sera restructurée avec une administration provisoire à partir du début d’année prochaine. La direction transitoire aura six (6) mois pour accomplir sa mission : celle d’abord de recruter un gestionnaire délégué et ensuite entamer la lourde tâche de restructuration.

En ce qui concerne la dette importante de la CEB contractée auprès de ses fournisseurs que sont TCN, VRA, GRIDCo et CIE, les autorités togolaises et béninoises comptent discuter avec ces créanciers afin de s’attendre sur « la mise en place d’un plan d’apurement ».

A.H.

Source : www.lomechrono.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here