En « liberté provisoire », les frères Nubueke n’oublient pas leurs compagnons en prison

79

En « liberté provisoire », les frères Nubueke n’oublient pas leurs compagnons en prison

Sortis de prison par grâce présidentielle, les sieurs Joseph Kokou Eza et Messenth Kokodoko du Mouvement Nubuéké sont désormais en « liberté provisoire ». Après avoir « salué » ce geste du Chef de l’Etat Faure Gnassingbé, le Bureau Exécutif du Mouvement Nubuéké plaide pour les autres détenus politiques.

« C’est le lieu de remercier l’ensemble des acteurs politiques, des organisations de la société civile communautaires et internationales accréditées au Togo, ainsi que les chancelleries, pour la conjugaison de leurs efforts au nom de l’intérêt général, à l’effet de cette libération (ndlr, la remise en liberté de Joseph Kokou Eza et Messenth Kokodoko) », lit-on dans le communiqué du mouvement Nubueke.

Dans la poursuite des mesures d’apaisement de la crise sociopolitique, le Mouvement encourage le gouvernement togolais à élargir également la grâce présidentielle à Foly Satchivi du Mouvement « En Aucun Cas », Johnson Assiba du REJADD ainsi que les autres détenus politiques du pays et favoriser également le retour des exilés politiques. « La dynamique d’un Togo nouveau nécessite la présence de tous les filles et fils du pays », rappelle-t-il dans le communiqué.

Réagissez  sur : http://www.africatopforum.fr

TogoTopInfos.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here