Emmanuel Macron sur le Togo : « Je Soutiens Totalement Qu’il Puisse y Avoir Alternance »

 

Emmanuel Macron sur le Togo : « Je Soutiens Totalement Qu’il Puisse y Avoir Alternance »

La crise politique togolaise s’est invitée à Montréal au Canada, où se tient le sommet du G7. Interrogé par certains Togolais de la diaspora sur la situation actuelle de leur pays, Emmanuel Macron a déclaré qu’il est favorable à une alternance ainsi que le souhaite l’Union Africaine. Le président français dit toutefois respecter la souveraineté du Togo ainsi que de tous les autres pays à qui il n’a pas d’injonction à donner comme ce fut le cas par le passé.

Au lendemain de son arrivée au Canada, Emmanuel Macron a fait escale à Montréal, jeudi, où il a rencontré le Premier ministre Philippe Couillard avant de se rendre à La Malbaie pour le sommet du G7. Mais pas que ! Le président français a également rencontré dans la foule quelques Togolais qui l’ont taclé sur la situation actuelle de leur pays.

Invité à aider “le peuple togolais dans ses revendications légitimes”, Macron a réitéré la même position qu’il exprime depuis le début de cette crise. “Il y a une démarche qui est lancée par l’Union Africaine pour qu’il y ait des élections libres et que la Constitution soit respectée. […] que la Constitution inscrive la limitation des mandats dans le temps, que le peuple puisse s’exprimer et procéder à une transition démocratique”.

Sur la question du retour à la Constitution de 1992, si chère à l’opposition togolaise, Emmanuel Macron déclare très clairement qu’il est favorable à ce qu’il y ait alternance. “Ce qui est demandé par l’Union Africaine, c’est qu’il puisse y avoir alternance, je soutiens totalement cela“, a-t-il répondu à son interlocuteur, précisant toutefois qu’il ne veut pas tomber dans “des pratiques d’un autre âge où c’est la France qui veuille expliquer à un pays ce qu’il doit faire“.

“Je sais qu’un mot de votre part peut le faire partir. Dites quelque chose à Faure Gnassingbe pour qu’il quitte le pouvoir“. À cette demande, le président français n’y est pas allé par le dos de la cuillère. “Mais non ! Vous vous trompez ! J’agis, la France agit de manière cohérente depuis le début, c’est-à-dire que je respecte la souveraineté des États et aux côtés de l’Union Africaine“, a-t-il répondu. Ajoutant qu’il ne répétera pas “les erreurs du passé“. En soutenant un président africain comme on l’a souvent reproché à ses prédécesseurs ou en lui demandant de quitter le pouvoir après plus de deux mandats ? Une chose est sûre : Emmanuel Macron suit de près la situation politique togolaise de même qu’il soutient “qu’il puisse y avoir alternance” au sommet des États.

Autre certitude, Macron n’a jamais reçu Faure Gnassingbe ni ne s’est jamais rendu chez lui. “Est-ce que je l’ai reçu en voyage bilatéral ou est-ce que je m’y suis rendu ? “, a-t-il retourné à son interlocuteur qui lui demande s’il va “encore le recevoir (Faure Gnassingbe, ndlr), lui et son gouvernement”.

Source : Courrier d’Afrique + FB

27Avril.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.