Elle vole un nouveau-né, la Gendarmerie l’arrête une semaine après

479

La Gendarmerie a mis la main sur une voleuse de bébé qui avoue les faits. La scène se passe au CHU Sylvanus Olympio le 6 avril 2019. Ce jour-là, le nouveau-né a été subtilisé à sa mère. L’enquête de la Gendarmerie conduit à l’auteur de l’acte.

La dame a réussi à s’emparer du petit garçon à l’insu de sa maman endormie alors que son accompagnant est allé chercher de la bouillie. Elle quitte le CHU Sylvanus Olympio sans éveiller de soupçons de qui que ce soit.

Peu de temps après la disparition de l’être fragile, les recherches ont commencé. Une semaine après, la voleuse se transporte à l’hôpital de Bè pour la vaccination de l’enfant d’autrui. Les infirmières constatent qu’elle n’est pas la vraie génitrice et appellent la Gendarmerie.

« C’est au cours de son interrogation par le commandant de brigade territoriale de Lomé et de la directrice que la mise en cause a fini par avouer les faits. Dame Yete a indiqué qu’elle avait besoin d’un bébé à présenter à son amant qui vit aux États-Unis et à qui elle avait déclaré une grossesse et un bébé accouché prématurément », rapporte togobreakingnews.

La femme interpellée répondra de ses acteurs devant la Justice.

A.H.

Source : www.lomechrono.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here