Elimination des barrières routières : Le Togo fait le point avec l’Alliance Borderless

151
Elimination des barrières routières : Le Togo fait le point avec l’Alliance Borderless

Une journée d’informations et d’échanges sur l’Alliance Borderless a été organisée lundi par la Chambre du Commerce et d’Industrie du Togo (CCIT) à son siège à Lomé. L’objectif est de redynamiser le comité national de l’Alliance Borderless du Togo.

Une occasion pour les opérateurs économiques de prendre connaissance des objectifs, et moyens d’actions, de l’institution afin de définir une stratégie de relance des activités du Comité national au Togo, a appris l’Agence de presse Afreepress.

L’Alliance Borderless est une association régionale d’entreprises privées, mondiales et de leurs partenaires d’Afrique de l’Ouest partageant une même vision, celle d’œuvrer à l’amélioration, la facilitation, la professionnalisation du commerce régional et international et la promotion d’un accès plus facile aux marchés. Pour y parvenir, l’Alliance Broderless fait aux Etats, des recommandations, des plaidoyers pour la réduction des coûts et des délais de circulation des biens et des personnes. Elle dispose de comités nationaux dans chaque pays.

L’Alliance Borderless est créée pour œuvrer en faveur d’un commerce plus compétitif en Afrique de l’Ouest grâce à l’élimination des barrières au transport, a dit Justin Bayili, Secrétaire exécutif de cette alliance. « L’Afrique de l’Ouest a les coûts des transports les plus élevés en Afrique mais le corridor Nord du Togo (Lomé-Cinkassé) reste le meilleur en matière d’élimination de barrières et de gouvernance routières », a-t-il laissé entendre tout en exhortant les experts à poursuivre les concertations avec la CCIT afin de donner vie au comité national du Togo.

Neufs (9) comités nationaux de 15 pays de la CEDEAO sont fonctionnels. La session de Lomé permettra de mettre sur pied celui du Togo.

Raphaël Aziamadji

www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here